Sapotier noir

espèce de plantes

Diospyros digyna, Bois noir

Diospyros digyna
Description de cette image, également commentée ci-après
Sapotier noir
Classification
Règne Plantae
Sous-règne Tracheobionta
Division Magnoliophyta
Classe Magnoliopsida
Sous-classe Dilleniidae
Ordre Ebenales
Famille Ebenaceae
Genre Diospyros

Espèce

Diospyros digyna
Jacq., 1803

Classification phylogénétique

Statut CITES

Sur l'annexe II de la CITES Annexe II , Rév. du 12/06/2013
Ordre Ericales
Famille Ebenaceae

Synonymes

  • Diospyros ebenaster Retz.
  • Diospyros membranacea A. DC.
  • Diospyros nigra Blanco
  • Diospyros obtusifolia Kunth
  • Diospyros obtusifolia Humb. & Bonpl. ex Willd.
  • Diospyros sapota Roxb.[1]

Le sapotier noir, néflier d’Amérique ou bois noir est une espèce d'arbres tropicaux de la famille des Ebenaceae, originaire du Mexique et d'Amérique centrale.

Il est cultivé pour ses fruits, appelés Sapote noire (à ne pas confondre avec les sapotes, fruits de Pouteria sapota), ou encore Black apple (anglais), Ebeno agrio (espagnol)[2]. Son latex sert à la préparation du chewing-gum.

La sapote noire est un fruit ovale de couleur brune et au goût chocolaté, surnommé « caca poule » en raison de sa couleur.

Elle se mange principalement cuite, ou alors crue, à condition d’être mûre et blette, comme pour le kaki.

Composition pour 100 g :

  • protéines : 1,7 g
  • lipides : 0,4 g
  • glucides : 0 g
  • eau : 65 g

Le nom maya, tant de l'arbre que du fruit, est taúch.

RépartitionModifier

L'espèce pousse au Mexique et au Guatemala et a été introduite aux Philippines au XVIIe siècle. Elle est également présente à l'île de la Réunion ainsi qu'en Australie. Une autre espèce s'est implantée à proximité des plages de Floride, le sapotier blanc, plus sucré.

Notes et référencesModifier

  1. (en-US) « Name - Diospyros digyna Jacq. - synonyms », Tropicos, Saint Louis, Missouri, Missouri Botanical Garden (consulté le 7 avril 2020)
  2. Fabrice et Valérie Le Bellec, Le verger tropical : Cultiver les arbres fruitiers, Orphie, , 266 p. (ISBN 978-2-87763-384-0)

Liens externesModifier