Santa Maria del Camí

commune espagnole

Santa Maria del Camí
Santa María del Camino (es)
Blason de Santa Maria del Camí
Héraldique
Santa Maria del Camí
Vue de Santa Maria del Camí
avec au fond le Puig de Massanella.
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Communauté autonome Drapeau des îles Baléares Îles Baléares
Comarque Raiguer
District judic. Palma de Majorque
Maire
Mandat
Maria Rosa Vich Vich (PSM-Entesa)
Depuis 2011
Code postal 07320
Démographie
Gentilé Santamarier/a
Population 7 375 hab. ()
Densité 196 hab./km2
Géographie
Coordonnées 39° 38′ 55″ nord, 2° 46′ 39″ est
Altitude 132 m
Superficie 3 762 ha = 37,62 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Îles Baléares
Voir sur la carte administrative des Îles Baléares
City locator 14.svg
Santa Maria del Camí
Géolocalisation sur la carte : Espagne
Voir sur la carte administrative d'Espagne
City locator 14.svg
Santa Maria del Camí
Géolocalisation sur la carte : Espagne
Voir sur la carte topographique d'Espagne
City locator 14.svg
Santa Maria del Camí
Liens
Site web www.ajsantamariadelcami.org

Santa Maria del Camí, en catalan et officiellement[N 1] (Santa María del Camino en castillan), est une commune de l'île de Majorque dans la communauté autonome des Îles Baléares en Espagne. Elle est située à l'ouest de l'île et fait partie de la comarque du Raiguer.

GéographieModifier

Entourée par Marratxí, Consell et Santa Eugènia, Santa Maria del Camí est située à 2 km au nord-est de Marratxí la plus grande ville à proximité.

ToponymieModifier

Le nom de Santa Maria del Camí est apparu vers 1280, ce nom vient de la paroisse dédiée à l'ancien Coanegra et Canarrossa

L'église était située dans le vieux village de Maui, qui en arabe signifie « la voie » et qui décrit, sans doute la route traversant Muro.

HistoireModifier

Les premières traces de la culture trouve dans la période pré-talayotique (entre 3000 et 1400 av. J.-C.), dont les restes sont situés au pied nord des montagnes de Tramuntana. Le site le plus célèbre est la Cova des Moro. Découvert en 1903, il contient une grotte funéraire du Bronze ancien.

Dans la période initiale talayotique (1400-800 av. J.-C.), il y a une diversification de la population formant deux noyaux : l'un au nord serait l'évolution du noyau pré-talayotiques ci-dessus, et une nouvelle colonie beaucoup plus répandue. À la fin de la période talayotique (800-123 av. J.-C.), en plus d'influences culturelles externes (en particulier punique et romaine), on assiste à une augmentation de la population avec l'extension des colonies de peuplement.

Politique et administrationModifier

DémographieModifier

ÉconomieModifier

Culture locale et patrimoineModifier

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

Article connexeModifier

Lien externeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Officiel depuis le 21 mai 1963 (auparavant Santa María)[1].

RéférencesModifier

  1. (es) Varaciones de los municipios de España desde 1842, Ministerio de administraciones públicas, , 364 p. (lire en ligne)