Un Talayot est une construction de l'Âge du bronze rencontrée sur les iles de Majorque et de Minorque, dans les îles Baléares, et ayant servi de forteresse ou de tour de guet de la fin du second millénaire au début du Ier millénaire av. J.‑C. Les talayots ont donné leur nom à la culture talayotique.

Talayot circulaire de Capocorb Vell, Majorque
Talayot carré de Capocorb Vell, Majorque
Talayot tronconique de Torelló, Minorque

DescriptionModifier

Le talayot est un édifice construit en pierres, généralement de forme ronde ou tronconique, semblable au nuraghe de Sardaigne, à la « torre » de Corse, ainsi qu'aux « sesi » de Pantelleria. Leur forme est majoritairement circulaire mais il en existe aussi de forme quadrangulaire.

La technique de construction est basée sur de grandes pierres assemblées en pierre sèche, sans ciment ni mortier. Elle rappelle l'aspect « cyclopéen » des constructions de la civilisation mycénienne de Grèce antique.

FonctionModifier

Le nom talayot provient du terme catalan « talaiot », désignant des petites tours de guet. En effet, bien que leur fonction ne soit pas clairement définie, les archéologues pensent qu'au vu de leur forme et de leur situation les talayots étaient utilisés en tant que forteresses militaires ou tours de surveillance. Néanmoins, leur structure comporte une petite chambre dont la fonction reste encore à déterminer.

ListeModifier

Les talayots découverts à ce jour sont au nombre de 274 et sont dispersés sur la totalité de l'archipel.

Parmi les plus importants figurent :

RéférencesModifier

BibliographieModifier

  • (en) Gomila Joan J. Minorca, An Architectural Guide
  • (it) Giovanni Ugas, L'alba dei Nuraghi

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexeModifier