Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir SBF.

L’expression sans bureau fixe (ou SBF, expression analogue à « sans domicile fixe » ou SDF) se réfère aux personnes professionnellement nomades. Elles sont caractérisées par l'absence de contrainte vis-à-vis du lieu de travail.

Cette pratique se distingue par l’absence de contrainte de lieu. Les SBF travaillent où ils se trouvent quand ils en ont besoin, ils sont mobiles. L’espace public devient leurs bureaux. Cette mobilité en fait des globes trotteurs accomplis et de grands consommateurs de technologie.

Dans les grandes et moyennes entreprises, cela se caractérise par le « free seating » ou « desk sharing » où il y a moins de bureaux que d’employés. Ainsi, une partie des bureaux n’est pas attribuée mais partagée par plusieurs personnes selon les besoins. Cette pratique a débuté en France dans les années 1990, sous le nom de bureau à temps partagé, chez Andersen Consulting pour des salariés fréquemment en déplacement chez des clients[1]. Ce sont souvent les employés mobiles qui les utilisent[2]. Ce mode de fonctionnement est lié au télétravail.

Population concernéeModifier

Les profils de travailleurs sans bureau fixe est vaste et peut concerner une grande variété de profession, artisans, médecins, ingénieurs, négociants, cadres, etc. Il est particulièrement présent dans les TPE et PME.[réf. nécessaire]

Article connexeModifier

Notes et référencesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :