Sam Brown

chanteuse rock, auteur-compositeur, fille du chanteur-guitariste Joe Brown

Samantha Brown, dite Sam, est une chanteuse britannique, née le à Stratford à l'est de Londres. Elle est surtout connue grâce à la chanson Stop! sortie en 1988 et classée no 2 au Top 50 français des meilleures ventes de disques le [1].

Sam Brown
Image dans Infobox.
Sam Brown
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
Autres informations
Domaine
Composition musicale (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Tessiture
Instruments
Label
Genres artistiques
Site web
Discographie
Sam Brown discography (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

Samantha Brown est la fille du rockeur Joe Brown et de la chanteuse Vicki Brown (née Haseman)[2]. En 1978, à l’âge de quatorze ans, elle participe comme choriste au dernier album 78 in the Shade du groupe Small Faces[2]. Elle travaille également, toujours en tant que choriste, avec plusieurs groupes comme Spandau Ballet et, en 1982, avec sa mère sur l'album en solo Before I Forget de Jon Lord, le claviériste du groupe Deep Purple[2].

CarrièreModifier

Sam a signé un contrat d'enregistrement avec A&M en 1986. Sa chanson la plus réussie avec A&M est définitivement Stop!, Sortie en single en 1988. Elle publie un album du même nom la même année. D'autres singles tirés de l'album inclus Walking Back to Me, This Feeling et sa version de la chanson Can I Get a Witness. L'album Stop! se vend à plus de deux millions et demi d'exemplaires dans le monde, particulièrement au Royaume-Uni et en Australie. Le deuxième album studio de Brown, April Moon (1990), comprent deux singles à succès, Kissing Gate et With a Little Love. Trois autres singles sont sortis de l'album: Mindworks, Once in Your Life et As One. Elle joue également du ukulélé.

Son troisième album studio, 43 Minutes... est réalisé à peu près au moment où sa mère décède d'un cancer du sein. A & M, le label de Sam à l'époque, n'est pas satisfait de l'album et désire que des singles à succès potentiels soient enregistrés et ajoutés à la liste des chansons. Sam, ne voulant pas faire de compromis et après une longue bataille juridique, rachète les enregistrements principaux de l'album et les sort en 1992 sur son propre label Pod Music, un an après la mort de sa mère. Peu d'exemplaires sont initialement publiés, bien qu'il aient été réédité s en 2004.

Sam Boewnfait les chœurs pour le groupe Pink Floyd sur son quatorzième album studio, The Division Bell, sorti en 1994 et les accompagne dans sa tournée pour promouvoir la sortie. Elle apparait ainsi sur l'album live Pulse de Pink Floyd l'année suivante, et elle a chante sur The Great Gig in the Sky. En 1995, elle a un petit succès dans les charts en duo avec son collègue chanteur-compositeur Fish, intitulé Just Good Friends.

En 1997, Sam revient avec son quatrième album studio Box, sorti via le label indépendant Demon Music Group. Les chansons de cet album incluent Embrace the Darkness, Whisper et I Forgive You qui est co-écrite avec Maria McKee. La version de McKee de cette chanson apparait à l'origine sur son deuxième album, You Gotta Sin to Get Saved.

En 2000, son cinquième album studio ReBoot sortivia un autre label indépendant, Mud Hut, incluant le single In Light of All That's Gone Before. En 2003, elle forme le groupe Homespun avec Dave Rotheray, sortant trois albums. Sam publie également plusieurs enregistrements en solo au cours de cette période, y compris un EP, Ukulele and Voice. En 2004, Jon Lord sort Beyond the Notes, pour lequel elle écrit presque toutes les paroles. À la fin de 2006, elleentreprend une vaste tournée au Royaume-Uni en tant qu'invitée spéciale de son père, Joe Brown. Les spectacles comprennent également des apparitions de son frère, Pete Brown.

En 2007, sept ans après son dernier album, Sam publie Sort Of the Moment. Elle revient également dans le Top 10 du UK Albums Chart en octobre 2007, lorsque Valentine Moon est inclus sur l'album à succès de Jools Holland, Best of Friends.

Cette même année, elle perd sa voix et, pour des raisons encore inconnues, elle ne peut plus chanter depuis. Dans une interview de 2013, elle explique que « je ne peux pas obtenir la fermeture des cordes vocales et obtenir la bonne hauteur simultanément. J'ai l'impression que certains muscles ne fonctionnent pas. » Bien qu'on lui ait retiré un kyste trouvé sur ses cordes vocales, ses problèmes de voix persistent la laissant incapable de tenir une note.

Brown dirige actuellement le Club International de Ukulélé de Sonning Common, le Collectif de Ukulélé du Nord de Londres et la Brigade de Ukulélé du Peuple (PUB). Sam est également une mécène des écoles de musique Tech à Londres, composées de Vocaltech, Guitar-X, Keyboardtech et Drumtech.

Vie privéeModifier

Sam Brown a deux enfants : Vicki, née en , et Mohan, né en [3]. Son époux est Robin Evans, un producteur de disques qui a débuté avec Manic Street Preachers. Depuis le début des années 1990, la famille vit dans un petit village écossais[3].

CollaborationsModifier

DiscographieModifier

Albums studioModifier

  • Stop! (1988)
  • April Moon (1990)
  • 43 Minutes (1993)
  • Box (1997)
  • Reboot (2000)
  • Of the Moment (2007)

Les initiales des titres des albums de Sam Brown épèlent son nom (pour l'instant incomplètement) : Stop! - April Moon - 43 Minutes - Box - Reboot - Of the Moment. Il semblerait que Sam Brown n'était, tout au moins au début, pas consciente de cet acrostiche[6].

CompilationModifier

  • The Very Best of Sam Brown (2006)

Elle chante deux titres en français : S'envoler et Fragile.

HomespunModifier

  • Homespun (Classic Records) (2003)
  • Effortless Cool (Musicvision) (2005)
  • Short Stories From East Yorkshire (2008)

Notes et référencesModifier

  1. « Classements au Top 50 du 45 Tours : Stop », sur Lescharts.com (consulté le ).
  2. a b et c (en) « Sam Brown Biography », sur AllMusic (consulté le ).
  3. a et b (en) « Biography at Onecandle.co.uk ».
  4. (en) Keith Domone, IBJHFC, « Barclay James Harvest Concert Listings », sur www.bjharvest.co.uk (consulté le )
  5. Daryl Kayes, « Sam Brown Discography », sur www.onecandle.co.uk (consulté le )
  6. « Name Sam Brown's Next Album », sur www.onecandle.co.uk (consulté le )

Liens externesModifier