Ouvrir le menu principal

Sainte-Foy–Sillery–Cap-Rouge

arrondissement de Québec
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sainte-Foy (Québec), Sillery (Québec) et Cap-Rouge.

Sainte-Foy–Sillery–Cap-Rouge
Sainte-Foy–Sillery–Cap-Rouge

Logo sainte-foy-sillery-cap-rouge.png
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Municipalité Québec
Statut Arrondissement
Quartiers Cité-Universitaire, Sillery, Saint-Louis, Du Plateau, Pointe-de-Sainte-Foy, Aéroport, Cap-Rouge
Constitution
Président d'arrondissement Rémy Normand
Démographie
Gentilé Fidéen(ne)
Sillerois(e)
Carougeois(e)
Population 103 345 hab. (2016)
Densité 1 088 hab./km2
Langue(s) parlée(s) Français
Géographie
Superficie 9 501 ha = 95,01 km2
Divers
Site(s) touristique(s) Promenade Samuel-de-Champlain, Université Laval, Laurier Québec, Tracel de Cap-Rouge
Localisation
Localisation de Sainte-Foy–Sillery–Cap-Rouge
Localisation de l'arrondissement dans Québec
Liens
Site web Site officiel

Sainte-Foy–Sillery–Cap-Rouge est l'un des six arrondissements de la ville de Québec. Il est né de l'ajout des quartiers de Cap-Rouge et de l'Aéroport à l'ancien arrondissement Sainte-Foy–Sillery, le 1er novembre 2009[1]. Il est limité à l'ouest par la municipalité de Saint-Augustin-de-Desmaures, au nord-ouest par l'arrondissement de la Haute-Saint-Charles, au nord-est par L'Ancienne-Lorette et Les Rivières, à l'est par La Cité-Limoilou et au sud par le fleuve Saint-Laurent.

Sommaire

DescriptionModifier

Sainte-Foy–Sillery–Cap-Rouge est situé au sud-ouest de l'arrondissement de La Cité–Limoilou, en bordure du fleuve Saint-Laurent. L'arrondissement peut être considéré comme la porte d'entrée de Québec, surtout à cause de la présence des ponts Pierre-Laporte et de Québec. Grâce à leur présence, l'arrondissement a connu un fort développement commercial (centres commerciaux, hôtels) et institutionnel (Université Laval).

Origine du nomModifier

Il s'agit de la fusion des noms des trois anciennes villes qui composent maintenant l'arrondissement.

Sainte-FoyModifier

Article détaillé : Sainte-Foy (Québec).

En 1669, le missionnaire jésuite Pierre Chaumonot fit construire pour les Hurons une chapelle dédiée à Notre-Dame de Foy dans le voisinage de la route du Vallon[2].

SilleryModifier

Article détaillé : Sillery (Québec).

En 1678, Noël Brulart de Sillery (1577-1640), chevalier de Malte et commandeur de Troyes, ordonné prêtre en 1634, voyait son nom retenu pour désigner la première mission desservant l'endroit, parce qu'il en avait rendu financièrement possible l'établissement dans l'anse Saint-Joseph[3].

Cap-RougeModifier

Article détaillé : Cap-Rouge.

De 1541 à 1543, Jacques Cartier fonde un petit village. En 1650, Jean Juchereau la reçoit comme seigneurie, et Cap-Rouge recommença son développement. Son nom lui vient du schiste argileux de couleur rouge dont sont composées les falaises avoisinantes et du cap qui surplombe le Saint-Laurent[4].

ÉducationModifier

QuartiersModifier

 
La colline parlementaire de Québec vue depuis Sainte-Foy.
 
Vue du centre-ville de Sainte-Foy.

Sainte-Foy :

Sillery :

Cap-Rouge :

AdministrationModifier

Liste des présidents d'arrondissementModifier

  • 2002 - 2005 : Claude Allard
  • février 2005 - mai 2005 : Louis-Gilles Bolduc
  • mai 2005 - décembre 2005 : Gilles Latulippe
  • 2006 - 2009 : Francine Bouchard
  • 2009 - 2013 : Francine Lortie
  • Depuis 2013 : Rémy Normand

DémographieModifier

Évolution démographique
2001 2006 2011 2016
98 155101 735104 035103 345

RéférencesModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :