Ouvrir le menu principal
Sac de Brescia

Informations générales
Date 18 février 1512
Lieu Brescia (Italie)
Issue Victoire française
Belligérants
Drapeau du royaume de France Royaume de FranceDrapeau de la République de Venise République de Venise
Commandants
Gaston de Foix-NemoursFederico Contarini[1]
Forces en présence
12 000 hommes
Pertes
Entre 8 000 et 15 000[2]

Guerre de la Ligue de Cambrai

Batailles

Casaloldo (it) (10 mai 1509) · Agnadel (14 mai 1509) · Padoue (it) (15 - 30 septembre 1509) · Polesella (it) (22 décembre 1509) · Monselice (1509-1510) · Val Vestino (1510-1517) · Villamarina (19 juillet 1510) · Capo di Monte (8 septembre 1510) · Mirandola (1510 - 1511) (it) · Treviso (1511) (it) · Brescia (18 février 1512) · Ravenne (11 avril 1512) · Navarre (1512) (en) · Saint-Mathieu (10 août 1512) · Blancs-Sablons (22 avril 1513) · Brest (24 avril 1513) · Novare (6 juin 1513) · Guinegatte (16 août 1513) · Dijon (8 - 13 septembre 1513) · Flodden Field (9 septembre 1513) · La Motta aka Creazzo (7 octobre 1513)

Le Sac de Brescia eut lieu en le 18 février 1512 durant la Guerre de la Ligue de Cambrai.

La ville de Brescia, poussée par les troupes vénitiennes, se rebelle contre l'occupation française. Gaston de Foix-Nemours, neveu du roi Louis XII de France et commandant des armées françaises en Italie, ordonne alors à la ville de se rendre mais comme celle-ci refuse, il l'attaque avec 12 000 hommes. L'attaque a lieu sous la pluie battante et selon la légende, Gaston de Foix ordonne à ses hommes d'enlever leur chaussures pour une meilleure adhérence au sol[3]. Les défenseurs infligent de lourdes pertes aux Français mais néanmoins ceux-ci l'emportent en infligeant entre 8 000 et 15 000 pertes aux assiégés[2].

Sommaire

Notes et référencesModifier

  1. Federico Contarini meurt pendant le siège de la ville et est enterré à Brescia dans l'église Santa Maria della Mansione
  2. a et b Baumgartner, Louis XII, 220; Norwich, History of Venice, 421. Baumgartner donne comme estimation 8 000 vistimes, tandis que Norwich en donne 15 000.
  3. Baumgartner, Louis XII, 220.

Source de la traductionModifier

BibliographieModifier

  • (EN) Baumgartner, Frederic J. Louis XII. New York: St. Martin's Press, 1994.
  • (EN) Norwich, John Julius. A History of Venice. New York: Vintage Books, 1989.

Liens externesModifier

Voir aussiModifier