Rue de la République (Lyon)

rue de Lyon
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Rue de la République.

Rue de la République
Image illustrative de l’article Rue de la République (Lyon)
L'immeuble du cinéma Pathé Lyon-Bellecour
Situation
Coordonnées 45° 45′ 45″ nord, 4° 50′ 09″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Ville Lyon
Quartier(s) Presqu'île (1er et 2e arr.)
Début Place de la Comédie
Fin Place le Viste
Morphologie
Type Rue
Histoire
Création 2e moitié XIXe siècle
Anciens noms Rue Impériale
Rue de Lyon
Monuments Pathé Lyon - Bellecour
Fnac Bellecour
Palais de la Bourse
Protection Site du centre historique
Site du patrimoine mondial
Géolocalisation sur la carte : Lyon
(Voir situation sur carte : Lyon)
Rue de la République
Géolocalisation sur la carte : métropole de Lyon
(Voir situation sur carte : métropole de Lyon)
Rue de la République
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Rue de la République

La rue de la République est une voie située dans les premier et deuxième arrondissement de Lyon.

Situation et accèsModifier

C'est la principale artère commerçante de la ville. En 2010, elle se place au 99e rang des artères commerçantes les plus chères du monde[1].

Ce site est desservi par les stations de métro Bellecour, Cordeliers et Hôtel de Ville - Louis Pradel.

La localisation de la rue de la République, au cœur de la ville, et le grand nombre de commerces qui la jalonne en font une des rues lyonnaises les plus fréquentées, de jour comme de nuit. Elle est surnommée par apocope la rue de la Ré.

CommercesModifier

La rue de la République attire les enseignes, parmi lesquelles :

  • des boutiques de luxe ;
  • des boutiques bon marché, notamment le Bon marché (Prisunic), démoli en 2006, ainsi que des fast-food ;
  • des salles de cinéma comme le Pathé-Bellecour ; le Pathé-Cordeliers (ex 8 Nefs) et l'Odéon sont tous deux situés dans des rues adjacentes ;
  • des grandes enseignes de la distribution, telles la Fnac et JD SPORT;
  • de nombreux restaurants et cafés.

Origine du nomModifier

Elle porte ce nom en l'honneur du républicanisme, idéologie politique et conception de la liberté

HistoriqueModifier

 
"Plan des améliorations réalisées ou projetées dans le centre de la ville de Lyon" (1863)
 
La rue depuis la place de la République, vers 1890–1905

Après sa nomination en 1853, conjointement aux travaux menés par le Baron Haussmann à Paris, le préfet du Rhône et maire de Lyon Claude-Marius Vaïsse décide la percée de deux nouvelles artères reliant la place Bellecour à d'autres lieux majeurs de la Presqu'Île :

  • la « rue de l'Impératrice » - actuelle rue Édouard-Herriot - reliant la place Bellecour et la place des Terreaux
  • la « rue Impériale » - actuelle rue de la République - qui mène de la place Bellecour à la place Louis Pradel où se situent l'Hôtel de Ville et l'Opéra. Cette partie sera renommée par suite « rue de Lyon » (de 1871 à 1878), puis « rue de la République » (depuis août-septembre 1878)[2]
 
Arrêté d'expropriation du préfet du Rhône pour le percement de la rue Impériale, 31 mai 1854

Deux places ont également été créées à cette occasion, toutes deux situées sur le parcours de la rue de la République : la place Impériale (aujourd'hui place de la République), et la place des Cordeliers. La rue, longue de plus d'un kilomètre, suit un axe sud-ouest/nord-est de la place Bellecour jusqu'à la place de la République, puis un axe nord/sud jusqu'à la place Louis-Pradel.

Le 24 juin 1894, le président de la République Sadi Carnot y est assassiné par le jeune anarchiste Santo Geronimo Caserio, à hauteur du palais du Commerce, non loin de la place des Cordeliers[3]. Un pavé rouge accompagné d'une plaque commémorative placés au niveau du numéro 22 de la rue de la République sont visibles aujourd'hui pour rappeler cet évènement tragique.

Dans les années 1970, la construction de la ligne A du métro occasionne le creusement de tranchées sur l'intégralité de la rue, le métro étant construit en tranchées couvertes peu profondes.

Son dernier réaménagement date de 1995 et a été imaginé par Alain Sarfati. Sobre et doux, l'aménagement se compose de dalles grises et noires au devant des façades et des commerces, et de dalles blanches au centre de la voie. La rue de la République est, avec la rue Édouard-Herriot, la rue la plus longue de presqu’île (1,5km de long). Des arbres ont été plantés. Toutefois, avec le temps et les travaux, la rue se dégrade au point que des travaux sont prévus de février 2019 à mars 2020 avec le remplacement de dalles et la plantation d'arbres. Des études sont lancées pour réfléchir à un réaménagement complet de la rue d'ici 2020-2026 tandis que la principale demande est une meilleure cohabitation des modes de transports (piétons et vélos, trottinettes électriques) et plus de verdure.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoireModifier

La rue de la République est majoritairement bordée d'immeubles construits aux XIXe siècle à l'occasion du percement de la rue. Parmi ceux-ci, se trouvent entre autres, du sud au nord :

  • L'ancien siège du journal Le Progrès, aujourd'hui occupé par la Fnac Bellecour. Une mosaïque RF, pour République Française, orne le bâtiment. Cet immeuble situé au 85 rue de la République a été imaginé par Émile Guimet pour en faire un théâtre.

Plusieurs immeubles sont toutefois antérieurs au percement de la rue. Le no 73 date ainsi de la première moitié du XVIIIe siècle, le no 71 du début du XIXe siècle.

Notes et référencesModifier

  1. « La rue de la « Ré » dans le top 100 des artères les plus chères du monde », sur LE PROGRÈS.fr (consulté le 4 juillet 2010)
  2. Maurice Vanario, Rues de Lyon à travers les siècles, ELAH, Lyon, 2002.
  3. Site Explora Lyon, page "24 juin 1894: Assassinat du Président Sadi Carnot", publiée le 24/06/2018
  4. Site Lyon Monuments, page "Le Pavé rouge du Président Sadi Carnot", consulté le 25 septembre 2018

BibliographieModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :