Rue Rémy-Dumoncel

voie parisienne

14e arrt
Rue Rémy-Dumoncel
Image illustrative de l’article Rue Rémy-Dumoncel
Rue Rémy-Dumoncel vue depuis la rue Hallé.
Situation
Arrondissement 14e
Quartier Petit-Montrouge
Début 52, rue de la Tombe-Issoire
Fin 51, avenue du Général-Leclerc
Morphologie
Longueur 370 m
Largeur 15 m
Historique
Dénomination 1946
Ancien nom rue des Catacombes
Géocodification
Ville de Paris 8114
DGI 8126
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Rue Rémy-Dumoncel
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La rue Rémy-Dumoncel est une voie du 14e arrondissement de Paris, en France.

Situation et accèsModifier

La rue Rémy-Dumoncel est une voie publique située dans le 14e arrondissement de Paris. Elle débute au 52, rue de la Tombe-Issoire et se termine au 51, avenue du Général-Leclerc.

OdonymieModifier

En 1804, et alors que la voie n'était encore qu'un chemin servant à l'extraction de la pierre, la portion du chemin qui s'étendait de la route d'Orléans, actuelle avenue du Général-Leclerc, au mur des Fermiers généraux, remplacé là par le boulevard Saint-Jacques, portait le nom de « rue de la Voie-Creuse », parce que son sous-sol était sous-miné par les carrières alors au plus fort de leur exploitation[1] puis nommé rue des Catacombes du boulevard Saint-Jacques à la route d'Orléans. Elle fut à partir de 1858 la « rue Dareau » du nom d'Alexandre Dareau, maire de Montrouge, en fonction de 1852 à 1858, sur le territoire de laquelle se trouvait alors la rue[2] ; l'odonyme a été conservé par l'administration parisienne après l'annexion du Petit-Montrouge par la capitale, en 1860.

Depuis 1946, la portion de la rue Dareau qui s'étend à l'ouest de l'avenue René-Coty porte le nom de Rémy Dumoncel, éditeur et résistant mort en déportation l'année précédente. Il était le directeur des éditions Tallandier qui se trouvaient alors au no 15 de la rue[3].

HistoriqueModifier

La plaine de Montsouris est un site d'exploitation de la pierre dans des carrières souterraines depuis le XVIIe siècle. Lorsque Charles-Axel Guillaumot décide d'y aménager les catacombes dans les vides d'anciennes carrières, il n'y a pas de construction en surface. L'escalier de sortie du parcours de visite, de 1810 à 2017, se trouvait rue Rémy-Dumoncel[4] et la galerie qui mène à l'ancienne sortie emprunte le tracé de la rue.

Un chemin existait à l'emplacement de la rue dans le prolongement de l'ancienne rue de Lourcine (actuelles rues Broca et Léon-Maurice-Nordmann) et aboutissait route d'Orléans (actuelle avenue du Général-Leclerc[5].

La rue fait partie du village d'Orléans, "quartier d’Orléans" ou "quartier de la Commanderie", lotissement créé aux cours des années 1830 par Léopold Javal par lotissement de terrains au sud de l’hospice de la Rochefoucauld (actuel hôpital La Rochefoucauld) entre la route d’Orléans et la rue de la Tombe Issoire situés sur le territoire de la commune de Montrouge annexée à Paris en 1860 [6].

La rue figure sous la dénomination de rue des Catacombes sur le plan Andriveau-Goujon de 1846 car elle se trouve très précisément au-dessus du dédale transformé en ossuaire municipal de Paris à la fin du XVIIIe siècle. En 1860, la rue passe du territoire de Montrouge à celui de Paris.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoireModifier

  • 17, rue Rémy-Dumoncel : anciens bureaux des éditions Tallandier desquelles Rémy Dumoncel était directeur littéraire.

Le 15 mars 2015, une cérémonie de commémoration des 70 ans de la mort en déportation de Rémy Dumoncel a été célébrée en présence de sa famille entourée des membres du comité Yad Vachem, d'élus parisiens et avonais. A cette occasion une nouvelle plaque commémorative a été déposée sur la façade de l’immeuble et les plaques de rue ont été remplacées par de nouvelles rappelant que Rémy Dumoncel a été reconnu Juste parmi les Nations.

  • 27, rue Rémy-Dumoncel (et 64, rue Hallé) : ancienne ferme et relais de poste à l'écart de la route d'Orléans.
  • 29, rue Rémy-Dumoncel : villa remarquable du début du XXe siècle.
  • 36, rue Rémy-Dumoncel : sortie des Catacombes de Paris (jusqu'en 2017, quand elle était déplacée à la rue René Côty).
 
Les élus d'Avon à l'inauguration, rue Rémy Dumoncel à Paris le 15 mars 2015.

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

RéférencesModifier

  1. « Rue Dareau », Nomenclature officielle des voies de Paris, paris.fr.
  2. Jacques Hillairet, Dictionnaire historique des rues de Paris, Paris, Les Éditions de Minuit, 1972, 1985, 1991, 1997 , etc. (1re éd. 1960), 1 476 p., 2 vol.  [détail des éditions] (ISBN 2-7073-1054-9, OCLC 466966117, présentation en ligne), p. 412-413.
  3. « Rue Rémy-Dumoncel », Nomenclature officielle des voies de Paris, paris.fr.
  4. Céline Carez, « Paris : les catacombes s’offrent un lifting », leparisien.fr, 30 mars 2017.
  5. Le tracé est assez nettement visible sur plusieurs plans anciens notamment plan de Roussel de 1748
  6. « La Commanderie, un quartier tranquille », sur lavoixdu14e.blogspirit.com, (consulté le 20 juin 2018).