Rue Gazan

rue de Paris, France

14e arrt
Rue Gazan
Image illustrative de l’article Rue Gazan
Vue vers le nord.
Situation
Arrondissement 14e
Quartier Parc-de-Montsouris
Début Avenue Reille
Fin Rue de la Cité-Universitaire
Morphologie
Longueur 360 m
Largeur 12 m
Historique
Création 1865
Dénomination
Géocodification
Ville de Paris 3998
DGI 4002
Géolocalisation sur la carte : 14e arrondissement de Paris
(Voir situation sur carte : 14e arrondissement de Paris)
Rue Gazan
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Rue Gazan
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La rue Gazan est une voie située dans le quartier du Parc-de-Montsouris du 14e arrondissement de Paris, en France.

Situation et accèsModifier

Origine du nomModifier

La rue porte le nom du général d'Empire, Honoré Théodore Maxime Gazan (1765-1845).

HistoriqueModifier

La rue a été ouverte par un décret du , dans le cadre de la création et l'aménagement du parc Montsouris, de l'avenue Reille au nord à la rue Militaire devenue boulevard Jourdan au sud.

Elle prend sa dénomination actuelle par un décret du .

En 1924, lors de la création de la Cité universitaire de Paris, la portion comprise entre la Petite Ceinture — en fait la rue Liard — et le boulevard Jourdan, est renommée rue de la Cité-Universitaire[1]. Il a été opéré simultanément la même division avec l'homologue occidentale de la rue Gazan, la rue Nansouty, au profit de la rue Émile-Deutsch-de-La-Meurthe, du nom du philanthrope qui finança les premiers bâtiments de la cité étudiante.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoireModifier

  • La rue longe toute la partie orientale du parc Montsouris.
  • Elle franchit la ligne de Petite Ceinture qui passe en tranchée entre le no 43 et la rue Liard et penêtre, de l'autre côté de la rue, dans le parc Montsouris.
  • No 20 : le restaurant Le Pavillon Montsouris ouvert en 1889 sous la dénomination Pavillon du Lac (à ne pas confondre avec le restaurant du même nom du parc des Buttes-Chaumont) a été rebaptisé Jardin de la Paresse en 1979, avant de prendre son nom actuel. Habillé, côté jardin, d’une verrière depuis 1930 que précède une terrasse, il est apprécié pour son cadre bucolique. L’établissement a reçu de prestigieux clients tels que Lénine et Trotsky, Beauvoir et Sartre, Jouvet et Carnéetc.[2]. Il a également abrité, en 1981, la réception de mariage de Jacques Attali et de son épouse, événement que Jean Bothorel évoque dans son journal personnel publié en 2017. Parmi les convives se trouvaient Guy Béart, témoin du marié et Coluche[3] qui habitait alors une maison toute proche (au 11, rue Gazan).
  • N° 21 : Marie-Thérèse Auffray, artiste peintre et résistante, y avait installé son atelier entre 1942 et 1970. Résistante pendant la Seconde Guerre Mondiale, elle y a caché des alliés rescapés avant leur exfiltration.[4]

RéférencesModifier

  1. « Rue Gazan », nomenclature officielle des voies de Paris, paris.fr.
  2. « Clip vidéo de présentation »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur le site du restaurant.
  3. Jean Bothorel : Nous avons fait l’amour, vous allez faire la guerre, Albin Michel, 2017, (ISBN 978-2-2263-2499-3) (voir en ligne).
  4. « BIOGRAPHIE », sur Marie-Thérèse AUFFRAY, (consulté le 18 septembre 2020)