Routhiérite

minéral


Catégorie II : sulfures et sulfosels[1]
Image illustrative de l’article Routhiérite
Cristaux de routhiérite (rougeâtres).
Général
Classe de Strunz
Classe de Dana
Formule chimique Tl(Cu,Ag)(Hg,Zn)2(As,Sb)2S6
Identification
Couleur Violet-rouge
Classe cristalline et groupe d'espace Ditétragonal-pyramidal (4mm)
symboles H-M : (4mm)
I4mm
Système cristallin Tétragonal
Réseau de Bravais a = 9.9821(11),
c = 11.3122(12) [Å] ; Z = 4
Macle Lamelles doubles microscopiques polysynthétiques
Clivage 2 ; deux plans perpendiculaires
Habitus grains anhédriques, grains xénomorphes et veinules
Échelle de Mohs 3,5
Éclat Métallique
Propriétés optiques
Pléochroïsme Faible
Transparence Opaque
Propriétés chimiques
Densité 5,83

Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

La routhiérite[2],[3],[4] est une espèce minérale rare, sulfosel contenant du thallium, de formule Tl(Cu,Ag)(Hg,Zn)2(As,Sb)2S6.

Elle a été identifiée pour la première fois en 1974 dans le dépôt du Jas Roux[5], La Chapelle-en-Valgaudémar, Hautes-Alpes[3]. Elle est nommée en l'honneur du géologue Pierre Routhier (1916-2008)[6]. Elle a également été identifiée en Russie, dans la chaîne de l'Oural et au Canada à Thunder Bay en Ontario, Canada[2].

RéférencesModifier

  1. La classification des minéraux choisie est celle de Strunz, à l'exception des polymorphes de la silice, qui sont classés parmi les silicates.
  2. a et b (en) « Routhierite » [PDF], sur rruff.geo.arizona.edu
  3. a et b (en) Jolyon Ralph et Ida Chau, « Routhierite », sur mindat.org
  4. (en) Routhierite Mineral Data, sur webmineral.com
  5. (en) Jolyon Ralph, Jas Roux, La Chapelle-en-Valgaudémar, Hautes-Alpes, Provence-Alpes-Côte d'Azur, France, sur mindat.org
  6. Michel Rabinovitch, Pierre Routhier : un enseignant, un chercheur exceptionnel , sur ufg.asso.fr (archive)