Ouvrir le menu principal
Roger II de Laon
Titre de noblesse
Comte
Biographie
Décès
Activité
AristocrateVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Enfant

Roger II[1], mort en 942, fut comte de Laon de 926 à 931, abbé laïc de Saint-Amand, comte de Douai de 931 à 941 puis comte de Bassigny de 941 à 942. Il est fils de Roger Ier, comte de Laon, et d'Helvide, fille de Évrard de Frioul, et veuve de Huchald (Hucbald) d'Ostrevant.

Sommaire

BiographieModifier

Dès la mort de son père en 926, le comte Herbert II de Vermandois réclame le comté de Laon pour son fils. Le roi Raoul refuse et investit Roger II du comté de Laon. Mais en 928, Raoul doit céder Laon à Herbert, qui y construit une citadelle[2] (cet édifice, identifiée au château Gaillot, fut détruite en 1411 par le duc de Bourgogne, Jean sans Peur). Roger II, lésé de son comté, combat Herbert, qui fait raser son château de Mortagne.

En 931, Hugues le Grand, duc des Francs, reprend la ville de Laon à Herbert qui reste cependant maître de sa citadelle jusqu'en 938. Hugues s'empare aussi du comté de Douai appartenant à Ernaud, un vassal d'Herbert, et le donne[3] à Roger II en compensation de la perte de Laon. Le roi Raoul garde et rattache Laon, laquelle devient symbole de la puissance royale.

En 941, Roger II reçoit le comté de Bassigny en épousant la fille du comte Gozelon (ou Josselin) de Bassigny, il eut un fils :

D'autres études lui donnent comme épouse la fille d'Hugues de Chaumontois, qu'il aurait épousé vers 937. Elle serait une sœur d'Odelric (Odalric, Odolric), archevêque de Reims. De cette union serait nés :

  • Helvise, épouse possible de Hugues de Blois puis[4] (vers 971) de Hilduin II de Montdidier (ou Ier de Ramerupt)[5]

Notes et référencesModifier

  1. Généalogie de Roger II sur le site Medieval Lands
  2. Philippe Lauer, Le règne de Louis IV d'Outer-Mer, Slatkine, Genève, Honoré Champion, Paris, 1977, p. 32 (note 6)
  3. Philippe Lauer, Robert Ier et Raoul de Bourgogne, rois de France (923-936), Slatkine, Genève, Honoré Champion, Paris, 1976, p. 60
  4. « Hugues de Beauvais - Le Comte Palatin de l’An Mil »
  5. Cahiers Haut-Marnais n°218/219 1999 - Nouvelles recherches sur le lignage de Joinville

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier