Ouvrir le menu principal
Robin Frijns
Description de cette image, également commentée ci-après
Frijns en 2011.
Biographie
Date de naissance (28 ans)
Lieu de naissance Maastricht
Nationalité Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Site web http://www.robinfrijns.com/
Carrière
Années d'activité Depuis 2009
Qualité Pilote automobile
Parcours
AnnéesÉcurie0C.0(V.)
Caterham F1 Team

Robin Frijns, né le à Maastricht, est un pilote automobile néerlandais.

Sommaire

CarrièreModifier

KartingModifier

Frijns a participé à de nombreuses courses de karting en Belgique et en France. En 2008, il se classe troisième dans le championnat européen de KF2 (en) et second dans le championnat français.

Formule BMWModifier

Frijns commence sa carrière en monoplace en 2009 dans le championnat de Formule BMW Europe dans l'équipe Josef Kaufmann Racing. Meilleur rookie, il termine le championnat à la troisième place, avec en point d'orgue une victoire à Silverstone et six podiums. Il remporte le championnat l'année suivante, grâce notamment à six victoires et treize podiums au total.

Formule RenaultModifier

En 2011, il évolue en Eurocup Formula Renault 2.0, toujours au sein de la structure Josef Kaufmann Racing. Il monte sur le podium à neuf reprises, dont cinq fois sur la plus haute marche. Il remporte le championnat dès sa première saison.

En 2012, il monte dans la catégorie Formula Renault 3.5 sous les couleurs du Fortec Motorsport. De nouveau, il remporte le championnat dès sa première saison après avoir éjecté Jules Bianchi de la piste lors de l'ultime course de la saison alors que quelques points seulement les séparaient.

Formule 1Modifier

Après son titre en Formule Renault 3.5, il est embauché en tant que troisième pilote chez Sauber. Néanmoins, comme cette écurie ne dispose pas de simulateur, son travail au sein de l'équipe ne se limite qu'aux essais pour jeunes pilotes de Silverstone en juillet 2013. En septembre 2013, il annonce que Sauber ne le retient pas dans son poste[1]. En 2014, il est troisième pilote chez Caterham[2].

Formule EModifier

En 2015, il signe avec Andretti Autosport, en Formule E[3]. Il termine son premier ePrix à la 10e position, marquant ainsi son premier point dans cette catégorie. Dès la deuxième manche, à Putrajaya, il connait son premier podium, y obtenant une troisième place.

DTMModifier

En 2018, il fait ses débuts dans la discipline en remplaçant Mattias Ekström qui a quitté le DTM pour se focaliser sur le Championnat du monde de rallycross avec son écurie[4].

RéférencesModifier

  1. Matthieu Piccon, « Robin Frijns n'est pas conservé par Sauber », sur BusinessF1.fr, (consulté le 5 septembre 2013)
  2. http://nextgen-auto.com/Frijns-debarque-comme-pilote-de-reserve-chez-Caterham,71530.html
  3. Basile Davoine, « Frijns rejoint l'équipe Andretti en Formule E », sur motorsport.com, (consulté le 17 septembre 2015)
  4. Medhi Casaurang-Vergez, « Frijns remplace Ekström chez Audi », sur autohebdo.fr, (consulté le 24 mars 2018).