Ouvrir le menu principal

Roberto Tremelloni

politicien italien
Roberto Tremelloni
Roberto Tremelloni.jpg
Fonctions
Ministre de la Défense
-
Ministre des Finances (d)
-
Ministre des Finances (d)
-
Ministre du Trésor (d)
-
Ministre des Finances (d)
-
Ministre de la présidence du conseil (d)
-
Ministre du Développement économique
-
Giuseppe Togni (d)
Ivan Matteo Lombardo (en)
Sénateur italien
Député de la République italienne
Membre de l’Assemblée constituante italienne
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 86 ans)
BrunicoVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Roberto TremelloniVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Italien ( - ), Italien ( - )Voir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Religion
Parti politique

Roberto Tremelloni (né à Milan le et mort à Brunico le ) est un économiste, universitaire, homme d'affaires et homme politique socio-démocrate italien [1]. Il a servi dans différents cabinets ministériels d'Italie .

BiographieModifier

Roberto Tremelloni est né à Milan le [2]. Il est titulaire d'un diplôme en sciences économiques et commerciales obtenu à Turin en 1926 [3]

Roberto Tremelloni était conférencier en économie politique à l'Université de Genève. [3] En 1930, il est devenu professeur d'économie et de gestion d'entreprise à École polytechnique de Milan. [3] Il a cofondé le Il Sole 24 Ore publié pour la première fois le [4]. En 1937, il réalise une étude sur l'industrie textile italienne. [5]. Il est devenu président de l'« Istituto per le Relazioni Pubbliche  », fondé à Milan en 1952 [6].

Roberto Tremelloni était le chef du Parti socialiste italien puis des sociaux-démocrates. [7] et député au parlement italien. Dans les années 1950, il dirigea, avec Ezio Vigorelli, la commission d'enquête du Parlement sur les problèmes de la pauvreté et du chômage. [8] Son premier poste ministériel est celui de ministre des finances au sein du gouvernement de coalition dirigé par Mario Scelba formé le [8].

Il a ensuite été ministre du Trésor du au , ministre des Finances du au et du au et ministre de la Défense du au .[2] Il était également membre du conseil d'administration de la Banque européenne d'investissement lorsqu'il était ministre du Trésor. [9]. De 1963 à 1968, il a siégé au Sénat italien. [2].

Tremelloni est décédé d'une crise cardiaque dans un hôpital de Brunico le [3]

RéférencesModifier

  1. Takeshi Ito, « Searching for the ordoliberal origin of European integration », Panel of the European Union Study,‎ (lire en ligne, consulté le 5 juin 2013).
  2. a b et c « IV Legislatura 1963-1968 », sur Senato.it (consulté le 5 juin 2013).
  3. a b c et d (it) « Morto l' ex ministro Roberto Tremelloni », sur Archivio - la Repubblica.it, (consulté le 15 août 2019).
  4. (it) « Chi siamo » [archive du ], sur 24 Ore Group (consulté le 5 juin 2013)
  5. (it) Eugenia Paulicelli, Fashion Under Fascism: Beyond the Black Shirt, Berg, (ISBN 978-1-85973-778-1, lire en ligne), p. 101.
  6. (en) Natalia Rodriguez Salcedo, « Mapping Public Relations in Europe: Writing National Histories against the US Paradigm », Communication and Society, vol. XXV, no 2,‎ (lire en ligne, consulté le 5 juin 2013).
  7. (en) « Roberto Tremelloni », sur Corriere Della Sera,
  8. a et b (en) Muriel Grindrod, The Rebuilding of Italy: Politics and Economics, 1945- 1955, London, Royal Institute of International Affairs, (lire en ligne)
  9. (en) « Board of Governors », European Investmant Bank (consulté le 5 juin 2013).

Liens externesModifier