Ouvrir le menu principal

Gouvernement Moro I

19ème gouvernement de la République italienne
Gouvernement Moro I
(it) Governo Moro I

République italienne

Description de cette image, également commentée ci-après
Président de la République Antonio Segni
Président du Conseil des ministres Aldo Moro
Élection et
Législature IVe
Formation
Fin
Durée 6 mois et 21 jours
Composition initiale
Coalition DC
Ministres 25
Femmes 0
Hommes 25
Moyenne d'âge 55 ans et 9 mois
Représentation
Chambre des députés
385 / 630
Sénat de la République
191 / 315
Drapeau de l'Italie

Le gouvernement Moro I (en italien : Governo Moro I) est le 19e gouvernement de la République italienne entre le et le , durant la IVe législature du Parlement.

Ce cabinet, le deuxième de la IVe législature, est le premier issu du « centre gauche organique », une alliance de la Démocratie chrétienne et des partis de centre gauche voulue par Aldo Moro. Si le gouvernement chute au bout de six mois sur un désaccord concernant l'école privée, Moro est aussitôt reconduit au pouvoir et maintient sa majorité.

Historique du mandatModifier

Dirigé par le nouveau président du Conseil des ministres démocrate chrétien Aldo Moro, anciennement ministre de l'Instruction publique, ce gouvernement est constitué et soutenu par une coalition de centre gauche, appelée « centre gauche organique », entre la Démocratie chrétienne (DC), le Parti socialiste italien (PSI), le Parti socialiste démocrate italien (PSDI) et le Parti républicain italien (PRI). Ensemble, ils disposent de 385 députés sur 630, soit 61,1 % des sièges de la Chambre des députés, et 191 sénateurs sur 315, soit 60,6 % des sièges du Sénat de la République.

Il est formé à la suite de la démission du démocrate chrétien Giovanni Leone, au pouvoir depuis .

Il succède donc au premier gouvernement de Leone, un gouvernement minoritaire constitué de la seule DC et toléré par le PSI, le PSDI et le PRI.

Le , Leone remet sa démission après que les quatre partis se sont mis d'accord pour entamer des discussions en vue de constituer une majorité parlementaire. Le président de la République Antonio Segni confie six jours plus tard à Aldo Moro, secrétaire de la Démocratie chrétienne, la mission de constituer un nouveau cabinet. Il parvient le à sceller un accord avec les socialistes, les sociaux-démocrates et les républicains. La liste des 25 ministres — dont un vice-président du Conseil — est présentée deux semaines après et l'équipe ministérielle est aussitôt assermentée par le chef de l'État le jour même.

Se soumettant au vote de confiance à la Chambre des députés le , le nouveau gouvernement l'emporte par 350 voix pour, 233 voix contre et 4 abstentions. Au Sénat le , l'investiture est accordée par 175 suffrages favorables et 111 défavorables. L'opposition est constituée du Parti communiste italien (PCI), du Parti libéral italien (PLI) et du Mouvement social italien (MSI), ainsi que d'un courant du PSI qui fondera quelques semaines plus tard le Parti socialiste italien d'unité prolétarienne (PSIUP).

L'exécutif se démet le , après que la majorité n'est pas parvenue à s'accorder sur des mesures financières concernant l'école privée. Rapidement, le président Segni demande à Moro de se maintenir au pouvoir et en un mois, il constitue son deuxième gouvernement.

CompositionModifier

  • Les nouveaux ministres sont indiqués en gras, ceux ayant changé d'attributions en italique.
Poste Titulaire Parti
Président du Conseil des ministres Aldo Moro DC
Vice-président du Conseil des ministres Pietro Nenni PSI
Secrétaire de la présidence du Conseil des ministres Angelo Salizzoni DC
Ministre, président du comité ministériel pour le Mezzogiorno et les Zones en crise Giulio Pastore DC
Ministre pour les Rapports entre le gouvernement et le Parlement Umberto Delle Fave DC
Ministre pour la Recherche scientifique Carlo Arnaudi PSI
Ministre pour la Réforme de l'administration publique Luigi Preti PSDI
Ministre sans portefeuille Attilio Piccioni DC
Ministre des Affaires étrangères Giuseppe Saragat PSDI
Ministre de l'Intérieur Paolo Emilio Taviani DC
Ministre des Grâces et de la Justice Oronzo Reale PRI
Ministre du Budget Antonio Giolitti PSI
Ministre des Finances Roberto Tremelloni PSDI
Ministre du Trésor Emilio Colombo DC
Ministre de la Défense Giulio Andreotti DC
Ministre de l'Instruction publique Luigi Gui DC
Ministre des Travaux publics Giovanni Pieraccini PSI
Ministre de l'Agriculture et des Forêts Mario Ferrari Aggradi DC
Ministre des Transports et de l'Aviation civile Angelo Raffaele Jervolino DC
Ministre des Postes et des Télécommunications Carlo Russo DC
Ministre de l'Industrie, du Commerce et de l'Artisanat Giuseppe Medici DC
Ministre de la Santé Giacomo Mancini PSI
Ministre du Commerce extérieur Bernardo Mattarella DC
Ministre de la Marine marchande Giovanni Spagnolli DC
Ministre des Participations de l'État Giorgio Bo DC
Ministre du Travail et de la Sécurité sociale Giacinto Bosco DC
Ministre du Tourisme et du Spectacle Achille Corona PSI

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier