Robert Drew Hicks

Robert Drew Hicks, né le et mort le [1] est un universitaire britannique spécialiste des lettres classiques. Membre de Trinity College à partir de 1876, il est maître de conférences en lettres classiques de 1884 à 1900.

Robert Drew Hicks
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 78 ans)
CambridgeVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Formation
Trinity College
Bristol Grammar School (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Parentèle
Thomas Heath (beau-frère)Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

Né en 1850, Robert Drew Hicks est le fils de William Hicks, employé de poste à Bristol[2].

Après sa scolarité à la Bristol Grammar School[3], il intègre Trinity College (université de Cambridge) en 1868[4], où il obtient un baccalauréat en arts en 1874[5]. Il devient membre (fellow) de Trinity College en 1876[5]. Il est maître de conférences en lettres classiques de 1884 à 1900[3]. En 1896, il épouse Bertha Mary Heath, elle-même titulaire d'une maîtrise en arts de lettres de l'université de Londres[4]. Il est donc le beau-frère de Thomas Heath[3]. Bien qu'il devienne aveugle entre 1898 et 1900, Hicks publie la plupart de ses œuvres notoires après cette date avec l'aide de son épouse[4].

Hicks meurt en 1929 dans sa maison de Mount Pleasant (en) à Cambridge[2]. Il est inhumé au cimetière de la paroisse de l'Ascension dans la même ville.

PublicationsModifier

Les œuvres de Robert Drew Hicks incluent notamment[3] :

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Hicks, Robert Drew - Oxford Reference » (DOI 10.1093/acref/9780199754694.001.0001/acref-9780199754694-e-976, consulté le ) : « Robert Drew Hicks was born in Aust, Gloucestershire on 29 June 1850 and died in Cambridge on 8 March 1929 ».
  2. a et b Alumni Cantabrigienses partie II, vol. III, John Venn, 1944, p. 360.
  3. a b c et d (en) « Obituary. Mr. R. D. Hicks. A Blind Aristotelian Scholar », The Times,‎ , p. 14 (lire en ligne).
  4. a b et c (en) Herbert S. Long, préface de la ré-édition de 1972 de Diogène Laërce, Lives of Eminent Philosophers, I. Loeb Classical Library.
  5. a et b Hicks, Robert Drew dans (en) J. Venn et J. A. Venn, Alumni Cantabrigienses, Cambridge, Angleterre, Cambridge University Press, 1922–1958 (ouvrage en 10 volumes).

Voir aussiModifier

Liens externesModifier