Robert Crommelynck

peintre belge

Robert Crommelynck, né le à Liège, où il meurt le (à 72 ans), est un peintre belge.

Robert Crommelynck
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 72 ans)
LiègeVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Activité
Formation
Lieu de travail

BiographieModifier

Formé par Évariste Carpentier et Adrien de Witte à l'académie des beaux-arts de Liège (1908-1915), Crommelynck expose à partir de 1917 à Verviers, Bruxelles et Liège. Il épouse en juin 1917 Elisa Henriette Thissen. Durant les années 1920, il voyage dans la vallée du Rhin (1922), en Bretagne (1927), en Normandie (1929), et découvre en 1928 la Fagne et l'Ardenne, où il effectue de nombreux séjours les années suivantes. À partir de 1930, il loue un atelier à Paris. Après la découverte de l'Espagne en 1934, il voyage en Allemagne, Autriche et Suisse (1935), et en Italie du Nord (1936). En 1944, Crommelynck est nommé professeur à l'académie des beaux-arts de Liège, pour le cours supérieur de peinture décorative, qu'il assure jusqu'en 1960. Robert Crommelynck et Elisa Thissen divorcent en 1945. Le peintre épouse Simone Mairlot en 1947. En 1949, le peintre effectue un second séjour en Espagne.

Robert Crommelynck meurt le , à l'âge de septante-trois ans.

Il est inhumé au cimetière de Robermont à Liège.

Sa peintureModifier

Au début du XXe siècle, Robert Crommelynck préfère un expressionnisme classique à l'impressionnisme de l'époque. Il est attiré par l'Espagne dont il apprécie les paysages et la rusticité et il porte une très grande admiration à Vélasquez qui inspire sa peinture. Il est également inspiré par Goya et par les peintres allemands Lovis Corinth et Wilhelm Leibl. Robert Crommelynck est paysagiste mais également portraitiste[1].

ŒuvresModifier

Robert Crommelynck a peint plus de 550 tableaux et des milliers de dessins [1]

Œuvres monumentalesModifier

ExpositionsModifier

Une quarantaine d'expositions ont été consacrées à Robert Crommelynck de son vivant. Plusieurs expositions posthumes ont été présentées : en 1969 à Montegnée, en 1980, en 1986, en 1988 à Stavelot et en 1995 à Liège[1].

Le Musée de l'art wallon à Liège présente certaines de ses œuvres[2].

Prix et distinctionsModifier

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Régine Rémon (dir.), Pierre Colman, Françoise Clercx-Léonard-Etienne, Robert Crommelynck 1895-1968, catalogue d'exposition, Liège, Salle Saint-Georges, 1995, 176 p.
  • Régine Rémon, "Robert Crommelynck et son temps", dans Art&Fact - Mélanges Pierre Colman, n° 15, Liège, 1996, p. 215-217.
  • Régine Rémon, "Trois dessins de Robert Crommelynck acquis par les Collections artistiques de l'Université de Liège", dans Art & Fact - L'art et le corps, n° 16, 1997, p. 89-90.
  • Jacques Goijen, Dictionnaire des peintres de l'école Liégeoise du Paysage, Ecole Liégeoise du Paysage Editions, Liège 2009.

Liens externesModifier