Ouvrir le menu principal

Retortillat
Retortillat.
Retortillat.

Lieu d’origine Aubrac
Place dans le service Plat principal
Température de service Chaude
Ingrédients Pommes de terre, tome fraîche de laguiole (Aubrac), ail, persil
Mets similaires Truffade

Le retortillat, ou rétortillat, est un plat rural de fromage fondu à base de pommes de terre et de tome fraîche, assaisonné avec de l'ail, du persil et du sel, originaire du pays aubracien.

Ce plat est un proche parent de la truffade, originaire des monts du Cantal, voisins de l'Aubrac. Le retortillat est également connu en Margeride (Lozère).

ÉtymologieModifier

« Retortillat » est une graphie francisée du vocable languedocien « retortilhar », signifiant « entortiller » en français.

PréparationModifier

Les pommes de terre sont coupées en fines rondelles et rissolées dans un peu de graisse (majoritairement de l'huile aujourd'hui).

Quand les patates sont cuites et dorées, le cuisinier ajoute de la tome fraîche coupée en lamelles.

Il laisse fondre doucement, puis remue pour obtenir un mélange filant, le fromage s'étirant alors en fins filaments.

Assaisonner selon son goût (ail, persil, sel, poivre). Le retortillat est prêt.

Variantes de la recetteModifier

Il existe plusieurs manières de préparer la recette : le rissolage des pommes de terre peut s'effectuer accompagné d'oignons émincés, préalablement revenus dans l'huile[1],[2] ; à la fin de la préparation, de la fourme finement tranchée peut être ajoutée à la tome, en plus ou moins grande quantité selon son goût, afin de donner une touche plus parfumée.

AccompagnementModifier

Fichier:Retortillat et saucisse.jpg
Retortillat, salade et saucisse.

Le retortillat se consomme en plat unique ou bien accompagné d’une pièce de viande rôtie, d’une viande rouge ou d’une saucisse grillée, ou encore d'une salade.

Origines du platModifier

Les buronniers (producteurs fermiers de l'Aubrac) qui effectuaient autrefois, pendant l'été, la fabrication usuelle des fourmes dur l'Aubrac seraient, dit-on, à l'origine du retortillat. Les propriétaires des burons, au sein desquels ils travaillaient et vivaient pendant la période d'estive, leur interdisaient la consommation du fromage affiné. Pour améliorer leurs repas, ils détournaient de la tome fraîche, premier stade de fabrication du fromage, afin de la mélanger à des pommes de terre revenues à la poêle.

Notes et référencesModifier

  1. « Recettes gourmandes : retortillat », sur www.soupiere.com (consulté le 12 octobre 2013).
  2. « Plat traditionnel d'Aubrac/Margeride, le rétortillat », sur cardoule.com (consulté le 12 octobre 2013).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier