René-Pierre Mignen

évêque français

René-Pierre Mignen
Image illustrative de l’article René-Pierre Mignen
Carte pieuse posthume, photographie de Claude Brailowsky.
Biographie
Naissance
La Chapelle-Palluau (Vendée)
Ordination sacerdotale
Décès
Évêque de l'Église catholique
Ordination épiscopale par Gustave-Lazare Garnier
Archevêque de Rennes, Dol et Saint-Malo
Évêque de Montpellier

Blason
« Christus in Vobis »
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

René-Pierre Mignen, né le à La Chapelle-Palluau (Vendée) et mort , fut archevêque de Rennes.

BiographieModifier

Élève au petit séminaire des Sables-d'Olonne, puis au grand séminaire de Luçon, il est ordonné prêtre le . Secrétaire de l'évêque de Luçon, Nicolas-Clovis-Joseph Catteau, il devient en 1909 supérieur du grand séminaire de cette ville.

Nommé évêque de Montpellier le , il y fera notamment construire le séminaire Saint-Roch pour les futurs prêtres de son diocèse.

Succédant au « très Action française » Anatole de Cabrières, ce royaliste modéré tente de faire appliquer la condamnation papale du mouvement de Charles Maurras avec sévérité. Par le biais d'Alexandre de Vichet, il s'efforce de provoquer la rupture entre le quotidien conservateur L'Éclair et les militants du nationalisme intégral. Toutefois, André Vincent parvient à rallier les actionnaires qui votent une motion pour que « le journal ne conna[isse] pas d’ennemis à droite »[1].

 
Monument à Mgr Mignen,
cathédrale Saint-Pierre de Rennes.

Il est élu à l'Académie des sciences et lettres de Montpellier en 1923, dans la section Lettres. Il en occupe le siège XXVI jusqu'à son départ pour Rennes en 1931[2].

Promu archevêque de Rennes, Dol et Saint-Malo le 18 juillet 1931, il fonde la paroisse Sainte-Thérèse de Rennes confiée à Mgr Mouezy, par ordonnance du 12 novembre 1932.

Il est enterré dans la crypte de la cathédrale Saint-Pierre de Rennes.

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

IconographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. Philippe Secondy, « Le Languedoc méditerranéen : une terre de nostalgiques du roi sensibles au maurrassisme », dans L’Action française : culture, société, politique, Presses universitaires du Septentrion, coll. « Histoire et civilisations », (ISBN 978-2-7574-2123-9, lire en ligne), p. 267–278
  2. « Mgr. René-Pierre MIGNEN - Academie des sciences et lettres de Montpellier », sur www.ac-sciences-lettres-montpellier.fr (consulté le )

Liens externesModifier