Ouvrir le menu principal

Red Oaks est une série télévisée web d'Amazon Studios. Le pilote est réalisé par David Gordon Green, qui l'a également coproduit avec l'écrivain Joe Gangemi et le scénariste Gregory Jacobs. La première saison complète a été publiée sur Amazon Video le 9 octobre 2015. Le 18 décembre 2015, Amazon annonce officiellement la sortie d'une deuxième saison en 2016[1]. La deuxième saison sort le 11 novembre 2016[2]. Le 30 janvier 2017, Amazon annonce que la série est reconduite pour une troisième et dernière saison. Celle dernière sort le 20 octobre 2017[3].

Sommaire

Saison 1Modifier

  1. pilot
  2. doubles
  3. the wedding
  4. MDMA
  5. fourth of july
  6. swinges
  7. Body swap
  8. after House
  9. The bar Mitzvah
  10. labor Day luau

Saison 2Modifier

  1. Paris
  2. Memorial day
  3. father's day
  4. The Bris
  5. independence Day
  6. Old Flammes
  7. The anniversary
  8. lost and Found
  9. The widding
  10. The Verdict

Saison 3Modifier

  1. Summer in city
  2. Samwich
  3. A Little Business Proposition
  4. Memories
  5. Paroled
  6. Action

SynopsisModifier

Durant l'été 1985, David Myers, 20 ans, décroche un emploi saisonnier dans un country club du New Jersey majoritairement fréquenté par des juifs. Entre des clients pas toujours faciles et des employés pas toujours sympathiques, le jeune homme tente de découvrir quelle direction donner à sa vie.

Lieux de tournageModifier

Le lieu de tournage principal est le Edgewood Country Club[4] à River Vale dans le New Jersey. Les autres lieux de tournage sont le Florence Park à Mamaroneck dans l'État de New York[5], le Willow Ridge Country Club dans le Comté de Westchester[6] et Paris en France[7].

DistributionModifier

PrincipauxModifier

RécurrentsModifier

ProductionModifier

Pour son rôle de Nash, Ennis Esmer a lu le script avec le réalisateur David Gordon Green avec sa voix "normale" et avec un accent inventé que The New York Times décrit comme étant un accent « Indo Middle Eastern British », tout en essayant de faire rire Green[9]. Esmer a utilisé un entraîneur vocal pour améliorer l'accent et a continué à l'employer sur le plateau[10].

Réception critiqueModifier

Le pilote a reçu des critiques plutôt positives.

Entertainment Weekly a donné au pilote un B+ et a distingué la performance d'Esmer :

The amusing Ennis Esmer is the best thing here, as David’s sleazy co-worker Nash. But it’s sometimes hard to tell if Red Oaks is a clever dissection of old, reactionary sex comedies, or if it's just a reactionary sex comedy itself. B+[11].

— Entertainment Weekly

« L'amusant Ennis Esmer est la meilleure chose ici, en tant que collaborateur sordide de David Nash. Mais il est parfois difficile de dire si Red Oaks est une dissection intelligente de vieilles comédies sexuelles réactionnaires, ou si c'est juste une comédie sexuelle réactionnaire elle-même. B+. »

The New York Times a apprécié le pilote :

Set at a suburban New Jersey country club in 1985, Mr. Green's pilot is not a sendup of 1980s coming-of-age comedies or even a tribute to them, but a surprisingly straightforward extension of the genre. It's as if the spirits of John Hughes, Harold Ramis and the young Richard Linklater had all gotten together to consult[12].

— The New York Times

« Installé dans un country club dans la banlieue du New Jersey en 1985, le pilote de M. Green n'est pas un faire-valoir des comédies de passage à l'âge adulte des années 1980 ou même un hommage à elles, mais une extension étonnamment simple du genre. C'est comme si les esprits de John Hughes, Harold Ramis et du jeune Richard Linklater s'étaient réunis pour se consulter. »

Newsday l'a également apprécié :

A funky retro-'80s distinctiveness makes "Red Oaks" Amazon's single best new series. Dryly amusing, the characters are sharply drawn and often appealing – even when they are not. Ennis Esmer ruthlessly heists every scene he's in, and Craig Roberts deftly creates a character you may even recognize from your own past – only funnier[13].

— Newsday

« Une particularité funky rétro des années 80 fait de "Red Oaks" la meilleure nouvelle série d'Amazon. Sèchement drôles, les personnages sont nets et souvent attrayants - même quand ils ne le sont pas. Ennis Esmer tue impitoyablement chaque scène dans laquelle il se trouve et Craig Roberts crée adroitement un personnage que vous reconnaissez peut-être même dans votre propre passé, mais en plus drôle. »

Sur le site Rotten Tomatoes, la série détient un score de 81%, une note moyenne de 7,8/10, basé sur 26 avis. Rotten Tomatoes écrit :

Red Oaks offers an affectionate nod to 1980s sex comedies that – largely thanks to a talented ensemble cast – finds fresh humor in its familiar premise[14].

— Rotten Tomatoes

« Red Oaks offre un clin d'œil affectueux aux comédies sexuelles des années 1980 qui, grâce en grande partie à un casting talentueux, trouve un humour frais dans ses prémisses familières. »

Metacritic donne au spectacle un score de 70 sur 100, échantillonné à partir de 21 revues, ce qui signifie « critiques généralement favorables »[15].

RéférencesModifier

  1. Ryan Waniata, « The ’80s meets HDR in the new comedy Red Oaks, on Amazon Prime now », sur Digital Trends, (consulté le 10 octobre 2015)
  2. « Red Oaks », sur Amazon (consulté le 10 août 2016)
  3. Matt Mitovich, « 'Mozart in the Jungle' Renewed for Season 4, 'Red Oaks' Gets Final Season », TV Line, (consulté le 31 janvier 2017)
  4. Hilary Lewis, Inside 'Red Oaks': Figuring Out the Future on the Set of Amazon's '80s Coming-of-Age Dramedy, (lire en ligne)
  5. Latoya West, « New Amazon series 'Red Oaks' films in Mamaroneck », sur lohud, (consulté le 5 février 2018)
  6. Jeanne Muchnick, « Ready, Set, Action! TV Shows Start Filming In Westchester », Mamaroneck Daily Voice,‎ (lire en ligne)
  7. Lea Palmieri, « Inside The Dreamy 'Paris' Episode of 'Red Oaks' », sur Decider, (consulté le 13 janvier 2018)
  8. Evan Romano, 'He's Got The Chance': John Hodgman on President-elect Donald Trump, (lire en ligne)
  9. Tamara Best, « Ennis Esmer of 'Red Oaks' Talks Tennis and Comedy », The New York Times,‎ (lire en ligne)
  10. Michele Wojciechowski, Ennis Esmer from Amazon's Red Oaks on Playing Nash, (lire en ligne)
  11. Melissa Maerz, « We review Amazon's 5 latest pilots », sur ew.com, Entertainment Weekly (consulté le 27 novembre 2014)
  12. Mike Hale, « Amazon Unveils Its Latest Smiles and Thrills », The New York Times,‎ (lire en ligne)
  13. Verne Gay, « Amazon pilot contest includes 'Hand of God' with Ron Perlman, Dana Delany », Newsday,‎ (lire en ligne)
  14. « Red Oaks: Season 1 (2014) », Rotten Tomatoes (consulté le 14 octobre 2015)
  15. « Red Oaks », Metacritic (consulté le 14 octobre 2015)