Ouvrir le menu principal

Record du monde du 110 mètres haies

Article général Pour un article plus général, voir Records du monde d'athlétisme.

Record du monde du
110 m haies
Image illustrative de l’article Record du monde du 110 mètres haies
Aries Merritt, détenteur du record du monde du 110 m haies en 12 s 80 (2012).
Caractéristiques du record
Discipline 110 mètres haies
athlétisme
Instance
homologatrice
IAAF
Genre Hommes
Portée Monde
Record actuel masculin
Valeur 12 s 80
Vent + 0,3 m/s
Titulaire(s) Aries Merritt
Drapeau des États-Unis États-Unis
Date du record
Circonstance Mémorial Van Damme
Site Stade Roi Baudouin
Bruxelles
Drapeau de la Belgique Belgique

Le record du monde du 110 mètres haies est actuellement détenu par l'Américain Aries Merritt, crédité de 12 s 80 le lors du Memorial van Damme de Bruxelles, en Belgique[1].

Le premier record du monde du 110 m haies homologué par l'Association internationale des fédérations d'athlétisme est celui de l'Américain Forrest Smithson en 1908 avec le temps de 15 s 0.

HistoriqueModifier

Le premier record du monde du 110 mètres haies homologué par l'IAAF est établi le 27 juillet 1908 en finale des Jeux olympiques de Londres par l'Américain Forrest Smithson avec le temps de 15 s 0[2]. Ce record est amélioré douze ans plus tard, en finale des Jeux olympiques de 1920 d'Anvers, le 18 août, par le Canadien Earl Thomson qui remporte la finale en 14 s 8, record qu'égale par la suite le Suédois Sten Pettersson le 18 septembre 1927 à Stockholm, et qu'améliore de 2/10e en 14 s 6 le Sud-Africain George Weightman-Smith en demi-finale des Jeux olympiques de 1928, à Amsterdam. Le 25 août 1929, à Stockholm, le Suédois Eric Wennström abaisse ce record à 14 s 4, performance qu'égaleront cinq autres athlètes de 1931 à 1933 : le Suédois Bengt Sjöstedt le 5 septembre 1931 à Helsinki, et les Américains Percy Beard le 23 juin 1932 à Cambridge, Jack Keller le 16 juillet 1932 à Palo Alto, George Saling le 2 août 1932 lors des Jeux olympiques de Los Angeles, et John Morriss par deux fois, les 12 août et 8 septembre 1933[3]. Le 26 juillet 1934, à Stockholm, Percy Beard améliore d'un dixième de seconde le record mondial en signant le temps de 14 s 3, puis le porte à 14 s 2 à Oslo le 6 août de la même année, performance qu'égalera son compatriote Alvin Moreau un an plus tard, le 2 août 1935, lors du même meeting des Bislett Games. En 1935, apparait une innovation technique importante dans le domaine des courses de haies, la généralisation de haies en forme de « L » qui basculent plus facilement lors de leur franchissement. Par ailleurs, l'IAAF abolit la règle selon laquelle un athlète est disqualifié s'il renverse plus de deux haies[4].

Forrest Towns sous les 14 secondesModifier

 
Forrest Towns, premier athlète sous les 14 secondes sur 110 m haies.

Le 19 juin 1936, à Chicago, l'Américain Forrest Towns améliore d'un dixième de seconde le record du monde du 110 m haies en le portant à 14 s 1, avant de rééditer cette performance le 6 août 1936 à Berlin en demi-finale des Jeux olympiques de 1936 qu'il remporte. le 27 août 1936, lors des Bislett Games, Forrest Towns améliore de 4/10e son propre record du monde en le portant à 13 s 7, soit la plus nette amélioration depuis la première homologation du record mondial, en 1908. Incrédule, la Fédération internationale ouvrira une enquête et n'officialisera finalement ce record du monde qu'en 1938 après n'avoir décelé aucune irrégularité[5]. Le 29 juin 1941 à Philadelphie, l'autre américain Fred Wolcott égale le record du monde de Towns. Le record du monde est amélioré onze ans plus tard, le 24 juin 1950 à College Park dans le Maryland, par l'Américain Dick Attlesey dans le temps de 13 s 6, quelques jours après avoir réalisé le même temps sur 120 yards haies. Le 10 juillet 1950 à Helsinki, il améliore d'un dixième de seconde son propre record du monde en le portant à 13 s 5.

Le 22 juin 1956, le record du monde d'Attlesey est battu d'un 1/10e de seconde par son compatriote Jack Davis, crédité de 13 s 4 à Bakersfield en Californie. L'année suivante, l'autre américain Mitlon Campbell réalise le même temps mais le record du monde n'est pas homologué par l'IAAF. Meilleur hurdleur européen depuis le milieu des années 1950, l'Allemand Martin Lauer se distingue le 7 juillet 1959 lors du Weltklasse de Zurich en abaissant de 2/10e de seconde le record mondial de Jack Davis, après avoir pris un départ très rapide et coupé la ligne d'arrivée en 13 s 2[6]. Le record de Martin Lauer, qui constitue le record d'Europe jusqu'en 1974, sera égalé à quatre reprises, par quatre Américains : Lee Calhoun le 21 août 1960 à Berne, Earl McCullouch le 16 juillet 1967 à Minneapolis, Willie Davenport le 4 juillet 1969 à Zurich, et Rod Milburn le 7 septembre 1972 à Munich en finale des Jeux olympiques. La performance de ce dernier constitue par ailleurs le premier record du monde au chronométrage électronique, en 13 s 24[7]. En 1973, Rod Milburn améliore d'un centième de seconde le record du monde en courant en 13 s 1 le 6 juillet à Zurich, avant d'égaler ce record quelques jours plus tard, le 22 juillet, à Sienne en Italie. Le 23 juillet 1975, à Saint-Maur-des-Fossés, le Français Guy Drut établit à son tour le temps de 13 s 1, puis devient le seul recordman du monde du 110 m haies, le 22 août 1975 à Berlin, en s'imposant dans le temps de 13 s 0[8].

Renaldo Nehemiah sous les 13 secondesModifier

À partir du 1er janvier 1977, l'IAAF ne valide que les records du monde établis à l'aide du chronométrage électronique. Le temps de référence est alors de 13 s 24, établi par Rod Milburn le 7 septembre 1972 à Munich en finale des Jeux olympiques. Le 21 aout 1977, à Sofia lors des Universiades d'été, le Cubain Alejandro Casañas améliore de 3/100e de seconde le record du monde de Milburn en coupant la ligne d'arrivée en 13 s 21, record que l'Américain Renaldo Nehemiah, âgé de vingt-ans seulement, améliore de 5/100e en 13 s 16 le 14 avril 1979 à San José, en Californie. Le 6 mai 1979, à Westwood, avec un faible vent arrière de 0,9 m/s, il abaisse de 16/100e de seconde son record mondial en réalisant le temps de 13 s 00[9]. Le 19 août 1981, au Weltklasse de Zurich, Renaldo Nehemiah devient le premier athlète à courir un 110 m haies en moins de treize secondes en s'imposant dans le temps de 12 s 93, malgré un vent légèrement défavorable (-0,2 m/s).

 
Liu Xiang détient le record du monde de 2004 à 2008.

Le record du monde de Nehemiah n'est amélioré que huit ans plus tard, le 16 août 1989, toujours sur la piste du Stade du Letzigrund de Zurich, par son compatriote Roger Kingdom, champion olympique en 1984 et 1988, qui établit le temps de 12 s 92 (-0,1 m/s). Le 20 août 1993, en finale des championnats du monde, à Stuttgart, le Britannique Colin Jackson abaisse d'un centième de seconde le record du monde de Roger Kingdom en remportant le titre dans le temps de 12 s 91 (+0,5 m/s)[10]. Durant cette période, l'Américain Allen Johnson frôle à plusieurs reprises le record du monde de Jackson (12 s 92 par deux fois en 1996 et 12 s 93 en 1997), mais la performance du Gallois est finalement égalée le 27 août 2004 par le Chinois Liu Xiang, en finale des Jeux olympiques à Athènes, qui s'impose dans le temps de 12 s 91 (+0,3 m/s)[11]. Liu Xiang devient seul détenteur du record du monde le 11 juillet 2006 à l'occasion du meeting Athletissima de Lausanne, en portant la meilleure marque mondiale à 12 s 88 (+1,1 m/s), dans une course où le deuxième, l'Américain Dominique Arnold, signe le temps de 12 s 90[12]. Le 12 juin 2008, à Ostrava, le Cubain Dayron Robles améliore d'un centième de seconde le record du monde du Chinois en le portant à 12 s 87 avec un vent favorable de 0,9 m/s[13]. Il frôle son record du monde un mois plus tard en 12 s 88, tout comme l'Américain David Oliver qui réalise 12 s 89 et 12 s 90 en 2010[14].

Le 7 septembre 2012, lors du Mémorial Van Damme de Bruxelles, ultime étape de la Ligue de diamant, Aries Merritt signe le temps de 12 s 80 (+0,3 m/s) et améliore de 7/100e le record du monde de Dayron Robles. Il s'agit de la plus nette amélioration du record du monde (temps électriques) depuis Renaldo Nehemiah en 1979[15].

ProgressionModifier

40 records du monde masculins ont été ratifiés par l'IAAF

Chronométrage manuelModifier

Évolution du record du monde du 110 m haies[16]
Temps Athlète Lieu Date
15 s 0   Forrest Smithson Londres 27 juillet 1908
14 s 8   Earl Thomson Anvers 18 août 1920
14 s 8   Sten Pettersson Stockholm 18 septembre 1927
14 s 6   George Weightman-Smith Amsterdam 31 juillet 1928
14 s 4   Eric Wennström Stockholm 25 août 1929
14 s 4   Bengt Sjöstedt Helsinki 5 septembre 1931
14 s 4   Percy Beard Cambridge 23 juin 1932
14 s 4   Jack Keller Palo Alto 16 juillet 1932
14 s 4   George Saling Los Angeles 2 août 1932
14 s 4   John Morriss Budapest 12 août 1933
14 s 4   John Morriss Turin 8 septembre 1933
14 s 3   Percy Beard Stockholm 26 juillet 1934
14 s 2   Percy Beard Oslo 6 août 1934
14 s 2   Alvin Moreau Oslo 2 août 1935
14 s 1   Forrest Towns Chicago 19 juin 1936
14 s 1   Forrest Towns Berlin 6 août 1936
13 s 7   Forrest Towns Oslo 27 août 1936
13 s 7   Fred Wolcott Philadelphie 29 juin 1941
13 s 6   Richard Attlesey College Park 24 juin 1950
13 s 5   Richard Attlesey Helsinki 10 juillet 1950
13 s 4   Jack Davis Bakersfield 22 juin 1956
13 s 2   Martin Lauer Zurich 7 juillet 1959
13 s 2   Lee Calhoun Berne 21 août 1960
13 s 2   Earl McCullouch Minneapolis 16 juillet 1967
13 s 2   Willie Davenport Zurich 4 juillet 1969
13 s 2   Rod Milburn Munich 7 septembre 1972
13 s 1   Rod Milburn Zurich 6 juillet 1973
13 s 1   Rod Milburn Sienne 22 juillet 1973
13 s 1   Guy Drut Saint-Maur 23 juillet 1975
13 s 0   Guy Drut Berlin 22 août 1975

Chronométrage électroniqueModifier

À partir du 1er janvier 1977, l'IAAF ne valide que les records du monde établis à l'aide du chronométrage électronique. La performance de 13 s 24 établit par Rod Milburn le 7 septembre 1972 à Munich constitue néanmoins la première mesure homologuée.

Temps Vent Athlète Lieu Date
13 s 24 0,0   Rod Milburn Munich 7 septembre 1972
13 s 21 0,6   Alejandro Casanas Sofia 21 août 1977
13 s 16 1,7   Renaldo Nehemiah San Jose 14 avril 1979
13 s 00 0,9   Renaldo Nehemiah Westwood 6 mai 1979
12 s 93 - 0,2   Renaldo Nehemiah Zurich 19 août 1981
12 s 92 - 0,1   Roger Kingdom Zurich 16 août 1989
12 s 91 0,5   Colin Jackson Stuttgart 20 août 1993
12 s 91 0,3   Liu Xiang Athènes 27 août 2004
12 s 88 1,1   Liu Xiang Lausanne 11 juillet 2006
12 s 87 0,9   Dayron Robles Ostrava 12 juin 2008
12 s 80 0,3   Aries Merritt Bruxelles 7 septembre 2012

Autres catégories d'âgeModifier

Le record du monde junior du 110 m haies, homologué sur des haies d'une hauteur de 99 cm, est actuellement détenu par le Français Wilhem Belocian, auteur de 12 s 99 le 24 juillet 2014 lors des championnats du monde juniors à Eugene[17]. Sur des haies d'une hauteur classique de 106 cm, le Chinois Liu Xiang détient la meilleure performance jamais établie par un athlète junior, en 13 s 12.

La meilleure performance mondiale cadet, homologué sur des haies d'une hauteur de 91,4 cm, est la propriété du Franco-Australien Sasha Zhoya qui établit le temps de 12 s 87 le 6 juillet 2019 lors des demi-finales des championnats de France cadets à Angers[18].

Record Athlète Nationalité Temps Date Lieu
Record du monde junior (99 cm) Wilhem Belocian   France 12 s 99 24 juillet 2014 Eugene
Meilleure performance mondiale cadet (91,4 cm) Jaheel Hyde   Jamaïque 12 s 96 23 août 2014 Nankin

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

  • Robert Parienté et Alain Billouin, La Fabuleuse Histoire de l'athlétisme, Minerva, , 1021 p. (ISBN 978-2-8307-0727-4)

Liens externesModifier