Raoul Husson

scientifique et essayiste français

Raoul Husson (1901-1967) est un scientifique et essayiste français, spécialiste de la phonation.

Raoul Husson
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 66 ans)
NantesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Domaine

BiographieModifier

Il fut élève à l'École normale supérieure, puis en poste à l'Institut national de la statistique et des études économiques (1929-1949), puis directeur de recherche au Centre national de la recherche scientifique. En 1950, il obtint le titre de Docteur ès sciences[1],[2].

Il fut secrétaire et fondateur de l'Association française pour l'étude de la phonation et du langage. Il décède en 1967 dans un accident de voiture.

Canular BourbakiModifier

Il est l'auteur d'un canular entré dans la postérité, celui du mathématicien imaginaire Nicolas Bourbaki. Le nom de famille Bourbaki était le nom emprunté par Raoul Husson en 1923 lors d'un canular, alors qu'il était élève en troisième année de l'École normale supérieure. Il avait pris l'apparence d'un mathématicien barbu, du nom du professeur Holmgren, pour donner une fausse conférence, volontairement incompréhensible et avec des raisonnements subtilement faux[3]. L'objectif aurait été la démonstration d'un prétendu « théorème de Bourbaki ». Cette histoire amusa tellement un groupe d'étudiant, que le nom « Bourbaki » fut choisi pour les nommer.

Complot synarchisteModifier

En 1946, il publie un apport à la théorie du complot synarchique sous le pseudonyme de « Geoffroy de Charnay » (en référence au templier homonyme) : Synarchie, panorama de 25 années d’activités occultes[4],[5]. L'annexe de cet ouvrage inclut l'intégralité du « Pacte Synarchique Révolutionnaire pour l’Empire Français »[6].

Alfred Sauvy émet l'hypothèse que peu avant la guerre, Husson, en difficulté de divers côtés, est saisi par le mot, si évocateur, de « synarchie » et rédige lui-même le pacte, ce qui explique l'absence de nom d'auteur et de date. Ensuite il menace (témoignage de Georges Lutfalla[7]) ses adversaires personnels de les inscrire parmi les « synarques », s'ils lui causent quelque ennui[8].

PublicationsModifier

  • La voix chantée: commande cérébrale des cordes vocales, 1960
  • Étude théorique et expérimentale de la sirène glottique et ..., 1965
  • Physiologie de la phonation, Masson Et Cie - 1962
  • Mécanismes cérébraux du langage oral et structure des langues, 1968
  • Réflexions sur le chant: M. Benharoche. Préface et présentation de ..., Maurice Benharoche, Henri Busser, Jacques Janin, 1938
  • Les Phénomènes réactionnels de la voix: Étude physique, avec Dr. Jean Tarneaud - 1933
  • La Phonation chez l'homme: résultats nouveaux et vues nouvelles, 1958
  • La Réponse de l'effectueur laryngien aux impulsions, 1953
  • Le chant, Presses universitaires de France, 1962.
  • Principes De Métrologie Psychologique, Éditions Hermann. - 1937
  • L'Analyse statistique des aptitudes et des fonctions mentales, Alcan, 1936
  • Le Chant scientifique: Contribution à l'étude de l'émission vocale normale, A. Labriet, 1927
sous le pseudonyme de Geoffroy de Charnay
  • Synarchie, panorama de 25 années d’activités occultes, 1946.

BibliographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. Catalogue général de la BNF
  2. La thèse est intitulée Étude des phénomènes physiologiques et acoustiques fondamentaux de la voix chantée
  3. Maurice Mashaal, Bourbaki, une société secrète de mathématiciens, Pour la science, 2002 (ISBN 2-84245-046-9) p. 25.
  4. Emmanuel Kreis, Les puissances de l'ombre : Juifs, jésuites, francs-maçons, réactionnaires : la théorie du complot dans les textes, CNRS éditions, 2008.
  5. Olivier Dard, « La synarchie ou le complot imaginaire », dans Jean-Claude Daumas (dir.), Dictionnaire historique des patrons français, Paris, Flammarion, , 1617 p. (ISBN 978-2-08125-516-6).
  6. Pacte synarchiste révolutionnaire pour l'empire français, texte intégral
  7. Georges Lutfalla (1904-1964), économiste, président de sociétés d'assurance, membre du Conseil économique [1], [2], [3].
  8. Alfred Sauvy, La vie en plus : souvenirs, Paris, Calmann-Lévy, , 286 p. (ISBN 2-7021-0394-4).

Liens externesModifier