Rafael Calzada (Buenos Aires)

établissement humain en Argentine

Rafael Calzada
Rafael Calzada (Buenos Aires)
L'arche de la localité enjambant l'avenue General San Martín
Administration
Pays Drapeau de l'Argentine Argentine
Province Buenos Aires
Partido Almirante Brown
Maire Mariano Cascallares (PJ-FdT)
Code postal B1847
Indicatif téléphonique 011
Démographie
Gentilé calzadense
Population 56 419 hab. (2001)
Densité 4 625 hab./km2
Géographie
Coordonnées 34° 47′ 00″ sud, 58° 22′ 00″ ouest
Altitude 24 m
Superficie 1 220 ha = 12,2 km2
Divers
Fondation
Fondateur Rafael Calzada
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Argentine
Voir sur la carte administrative d'Argentine
City locator 14.svg
Rafael Calzada
Géolocalisation sur la carte : Argentine
Voir sur la carte topographique d'Argentine
City locator 14.svg
Rafael Calzada

Rafael Calzada ou Calzada est une localité dans la province de Buenos Aires, en Argentine. Elle se trouve dans le partido d'Almirante Brown.

GéographieModifier

Rafael Calzada est une banlieue de l'agglomération du Grand Buenos Aires qui se trouve à 20 km du centre-ville. Le territoire de Rafael Calzada partage une frontière avec le partido de Quilmes. L'Arroyo San Francisco traverse l'est du territoire de Rafael Calzada.

TransportsModifier

La localité est reliée à Buenos Aires par l'avenue República Argentina, et à Quilmes et Adrogué par l'avenue General San Martín. Rafael Calzada est desservie par la ligne de chemin de fer Roca (ligne Temperley-Villa Elisa).

ToponymieModifier

La localité prit le nom et prénom de Rafael Calzada Fernández, juriste espagnol émigré en Argentine. Depuis sa fondation jusqu'en 1956, la localité portait le nom de Villa Calzada. Elle prit son nom actuel à la promulgation du décret provincial no 244[1].

HistoireModifier

En 1908, Rafael Calzada Fernández décide de vendre ses terres à quatre personnes avec comme seule condition leur subdivision en lots pour former un village nommé Villa Calzada. Durant le processus de fondation de la localité, la compagnie Ferrocarril del Sud établit une gare sur son territoire. Rafael Calzada et sa gare sont inaugurées le et la date de fondation est fixée sur ce jour[2]. La construction de l'église de la Santísima Trinidad (Sainte-Trinité) se termine en 1933, date à laquelle elle est consacrée[1]. En 1969, Rafael Calzada est déclarée ville. Durant le reste du XXe siècle, Rafael Calzada vit sa population fortement augmenter, notamment grâce à sa proximité de Buenos Aires, et à la périurbanisation.

Population et sociétéModifier

La localité comptait 56 419 habitants en 2001. Elle a donc droit à une délégation municipale, représentée par José Canto[3].

On trouve un hôpital (hôpital Doctor Arturo Oñativia) et deux cliniques privées à Rafael Calzada. Une partie du cimetière municipal d'Almirante Brown se trouve sur le territoire. Plusieurs écoles sont localisées sur le territoire de la localité. Rafael Calzada dispose d'une église catholique placée sous le vocale de la Santísima Trinidad (Sainte-Trinité). On trouve deux chapelles catholiques et trois églises évangéliques sur le territoire. Notons aussi la présence du couvent de la Santísima Trinidad (Sainte-Trinité) sur la partie nord-ouest du territoire de Rafael Calzada.

ÉconomieModifier

L'économie de Rafael Calzada est majoritairement basée sur les commerces et les services, qui se situent sur les deux avenues qui longent la localité.

SportsModifier

On trouve un club social et sportif à Rafael Calzada, le Club Social y Deportivo Villa Calzada.

FootballModifier

Il y a un club de football à Rafael Calzada, le Molino Football Club.

Culture et loisirsModifier

Plusieurs bibliothèques se situent sur le territoire de Rafael Calzada.

Patrimoine culturel et touristiqueModifier

 
Église de la Santísima Trinidad (Sainte-Trinité)
  • Église de la Santísima Trinidad (Sainte-Trinité), consacrée en 1933, symbole de la localité
  • Villa La Celina (pour mémoire), où différentes personnalités espagnoles et argentines ont séjourné ; détruite en 1950 par un incendie[4]
  • Arche de bienvenue (Arco de bienvenida), construit en 1966, enjambant l'avenue General San Martín
  • L'Ombú de los Rincón, arbre tricentenaire (propriété privée)[1]

PersonnalitésModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b et c (es) « Rafael Calzada », sur files.brown.gob.ar (consulté le 14 janvier 2021).
  2. (es) www.calzadacity.com.ar/, « historia de Rafael Calzada » (consulté le 14 janvier 2021).
  3. (es) Municipio Almirante Brown, « Delegaciones municipales de localidades de Almirante Brown », sur www.almirantebrown.gov.ar (consulté le 14 janvier 2021).
  4. (es) « Villa La Celina », sur www.eldiariosur.com, (consulté le 14 janvier 2021).

Liens externesModifier