Radio pluriel

radio de la région lyonnaise en France, basée à Saint-Priest
Radio Pluriel
Description de l'image Logo Radio pluriel.png.
Présentation
Pays Drapeau de la France France
Siège social 15 allée du Château 69800 Saint-Priest
Slogan 1er sur la diversité
Langue Français
Statut Radio privée de Catégorie A
Site web http://www.radiopluriel.fr
Historique
Diffusion hertzienne
AM  Non
FM  Oui
RDS Pluriel
Diffusion câble et Internet
Câble  Non
ADSL  Non
Streaming  Oui http://plurielfm.free.fr/live/miniplayer.html
Podcasting  Non

Radio Pluriel est une radio associative basée à Saint-Priest, fondée en 1981, et qui émet de façon régulière depuis 1983. Elle émet en région lyonnaise.

HistoriqueModifier

 
Patrice Berger en direct à l'antenne de Radio pluriel en 2020.

Radio Plurielle est lancée en juillet 1981 dans le quartier des Minguettes à Vénissieux[1] par un trio de militants associatifs (Comité d'intérêt local des Minguettes) et politiques (PSU) : Régine Roméas, Réjane Ariagno-Baroche et Jean-François Cullafroz. Ce comité réunit rapidement un collectif large de représentants d'associations. Parmi eux, Marie-Pierre Brachet, fille de Victor Frémaux, ce dernier ayant participé activement à la création de Radio Canut. La loi n°81-994 du 9 novembre 1981 puis la recommandation de la Haute Autorité de fusionner entre radios (dans les grands villes) pour l'obtention d'une fréquence, pousse Radio Plurielle à s'unir avec Radio Grain de Sel[2] (anciennement Radio Clown), basée à Mions, fondée par Patrice Berger[3] (1951-2021). La radio change alors de nom et devient Radio Pluriel. Patrice Berger, sera le président de la radio de 1985 à 2011[4].

En , la radio quitte le château où elle était installée pour intégrer Le Radar à proximité à Saint-Priest[2]. La stéréo fait son apparition, et le nom annoncé à l'antenne devient « Pluriel FM »[5].

Depuis le 5 décembre 2018, il est possible de la recevoir en DAB+[2].

En 2021, l'émetteur de la radio est déménagé de Vénissieux, où il se trouvait, vers le 18 de la rue Raymond à La Croix-Rousse à Lyon[6].

Mentions diversesModifier

Louis Perego raconte dans Le Coup de grâce[7] son passage de plusieurs années à Radio pluriel. Par la suite il fondera avec Patrice Berger (et Gilles Roman également à Radio Pluriel) Radio Piraillons qui deviendra Radio d'ici.

Elle est citée dans l'ouvrage Musiques urbaines, musiques plurielles : Rhône-Alpes de Lyliane dos Santos et Françoise Kayser[8].


Notes et référencesModifier

  1. Voir "Plus de vingt cinq ans après les radios pirates", chronologie publiée sur le site de la radio, 14/08/2008.
  2. a b et c « La mémoire de la FM > Les fiches radio > Radio Rhône-Alpes - Radio Grain de Sel - RGS (69) - www.schoop.fr », sur www.schoop.fr (consulté le )
  3. Benoît Prieur, « Quarante ans de radios associatives à Lyon. Témoignages de Patrice Berger », Radio Graphy,‎ (lire en ligne) .
  4. « Saint-Priest. Radio Pluriel : l’historique Patrice Berger a été débarqué », sur www.leprogres.fr (consulté le )
  5. La lettre du Conseil supérieur de l'audiovisuel, Conseil supérieur de l'audiovisuel, (lire en ligne)
  6. « Annuaire des radios Francaises en AM, FM et RNT : Radio pluriel à LYON », sur www.annuaireradio.fr (consulté le )
  7. Louis Perego, Le coup de grâce, Éditions de l'Atelier, , 221 p. (ISBN 978-2-7082-3109-2, lire en ligne).
  8. Lyliane dos Santos, Françoise Kayser, Rhône-Alpes (France) Préfecture et France Direction régionale des affaires culturelles (Rhône-Alpes), Musiques urbaines, musiques plurielles : Rhône-Alpes, Paroles d'aube, (lire en ligne).

Liens externesModifier