Récits de la Kolyma

livre de Varlam Chalamov
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kolyma (homonymie).

Récits de la Kolyma (en russe Колымские рассказы) est le titre d'un recueil de nouvelles de l'écrivain russe Varlam Chalamov (1907-1982).

Cette immense fresque évoque essentiellement son expérience du Goulag de l'Union soviétique, surtout à la Kolyma, mais il revient aussi plus brièvement sur ses passages en prison et sa première expérience au camp de la Vichera, et encore plus brièvement sur son retour à Moscou. Ces récits ont été écrits de 1954 à 1973.

Histoire de la publication des Récits de la KolymaModifier

Les Récits de la Kolyma ont été publiés pour la première fois dans la revue en russe Nouvelle Revue à New York en 1966 [1]. L'année suivante, en 1967, vingt-six histoires tirées principalement des Récits de la Kolyma ont été publiées en langue allemande à Cologne sous le titre Histoires du prisonnier Chalanov (sic). Deux ans plus tard, en 1969, l'ouvrage en allemand est traduit et publié en français en France à partir du texte en allemand avec un nom d'auteur transcrit erronément (Chalanov) [2]. En 1970 il est encore publié par des revues anti-soviétiques pour les émigrés russes en occident. De ce fait Chalamov est inscrit sur les listes noires dans son pays. Le recueil complet de la Kolyma est publié pour la première fois à Londres en 1978 [3]. Du vivant de Chalamov, pas un seul de ses ouvrages sur le Goulag n'a été imprimé et édité en URSS. En 1988 lors de la Péréstroïka ses récits ont commencé à paraître dans des revues. Ce n'est qu'en 1989, 7 ans après sa mort, que l'ouvrage a été édité pour la première fois dans son pays[4].

Cette première édition en quatre volume en russe est établie en 1989 par Irina Sirotinskaïa avec l'aide de l'auteur pour éclairer les points obscurs dus notamment à l'architecture complexe des récits. En français, les quatre volumes sont publiés par lés éditions Maspero en 1980-1982, traduits par Catherine Fournier, repris en 1986 par les éditions Fayard et en 1990 aux éditions LDP[5].

L'œuvreModifier

Les Récits de Kolyma comprennent six recueils[6] :

Récits de Kolyma (1954-1962)Modifier

  • Sur la neige ;
  • Sur parole ;
  • La nuit ;
  • Les charpentiers ;
  • Tâche individuelle ;
  • Le colis ;
  • La pluie ;
  • Campos ;
  • Ration de campagne ;
  • L’injecteur ;
  • L’apôtre Paul ;
  • Les baies ;
  • La chienne Tamara ;
  • Cherry-Brandy ;
  • Dessins d’enfant ;
  • Le lait concentré ;
  • Le pain ;
  • Le charmeur de serpents ;
  • Le mollah tatare et l’air pur ;
  • Première mort ;
  • Tante Polia ;
  • La cravate ;
  • La taïga dorée ;
  • Vaska Denissov ;
  • le voleur de cochons ;
  • Séraphin ;
  • Jour de repos ;
  • Les dominos ;
  • Hercule ;
  • Thérapie de choc ;
  • Le pin nain ;
  • Croix-Rouge ;
  • Le complot des juristes ;
  • La quarantaine.


Rive gauche (1965)Modifier

  • Le procurateur de Judée ;
  • Les lépreux ;
  • À l’accueil ;
  • Les géologues ;
  • Les ours ;
  • Le collier de la princesse Gagarine ;
  • Ivan Fiodorovitch ;
  • L’académicien ;
  • La carte des diamants ;
  • L’incroyant ;
  • Le plus bel éloge ;
  • Un descendant de décembriste ;
  • Les comités des pauvres ;
  • Magie; Lida ;
  • Anévrisme de l’aorte ;
  • Un morceau de chair ;
  • Mon procès; Espéranto ;
  • Menu spécial ;
  • Le dernier combat du commandant Pougatchov ;
  • Le directeur de l’hôpital ;
  • Le bouquiniste ;
  • Prêt-bail ;
  • Maxime.

Virtuose de la pelleModifier

  • Une attaque ;
  • Oraison funèbre ;
  • Comment tout a commencé ;
  • L’écriture; Le canard ;
  • Le businessman ;
  • Caligula ;
  • Le virtuose de la pelle ;
  • La ROuR ;
  • Bogdanov ;
  • L’ingénieur Kisseliov ;
  • L’amour du capitaine Tolly ;
  • La croix ;
  • Les cours ;
  • Le premier tchékiste ;
  • Un weismanniste ;
  • À l’hôpital ;
  • Juin ;
  • Mai ;
  • Aux bains ;
  • Le Ruisseau-Diamant ;
  • Le procureur vert ;
  • La première dent ;
  • Un écho dans la montagne ;
  • Alias Berdy ;
  • Les prothèses ;
  • À la poursuite d’une fumée de locomotive ;
  • Le train.


Essais sur le monde du crimeModifier

  • À propos d’une faute commise par la littérature ;
  • Sang de filou ;
  • La femme dans l’univers des truands ;
  • La ration du prisonnier ;
  • La guerre des chiennes ;
  • Apollon parmi les truands ;
  • Sergueï Essénine et le monde des voleurs ;
  • Comment on « édite de rômans ».

Résurrection du mélèze (1966-1967)Modifier

  • Le sentier ;
  • Le graphite ;
  • Débarcadère de l’enfer ;
  • Le silence ;
  • Deux rencontres ;
  • Le thermomètre de Grichka Logoune ;
  • Une rafle ;
  • Des yeux pleins de bravoure ;
  • Marcel Proust ;
  • La photographie délavée ;
  • Le chef de la Direction politique ;
  • Riabokone ;
  • La vie de l’ingénieur Kipreïev ;
  • Douleur ;
  • La chatte sans nom ;
  • Le pain d’autrui ;
  • Un vol ;
  • Une ville sur la montagne ;
  • L’examen ;
  • La lettre ;
  • La médaille d’or ;
  • Pendu à l’étrier ;
  • Khan-Guireï ;
  • Prière du soir ;
  • Boris Ioujanine ;
  • La visite de mister Popp ;
  • L’écureuil ;
  • La cascade ;
  • Le dompteur de feu ;
  • La résurrection du mélèze.

Le Gant ou KR 2 (1970-72)Modifier

  • Le gant ;
  • Galina Pavlovna Zybalova ;
  • Liocha Tchékanov ou Deux hommes condamnés ensemble se retrouvent à la Kolyma ;
  • Triangulation de classe III ;
  • La brouette I ;
  • La brouette II;
  • La ciguë ;
  • Le docteur Iampolski ;
  • Le lieutenant-colonel Fraguine ;
  • Le permafrost éternel ;
  • Ivan Bogdanov ;
  • Iakov Ovseïevitch Zavodnik ;
  • Le jeu d’échecs du docteur Kouzmenko ;
  • L’homme du bateau ;
  • Alexandre Gogobéridzé ;
  • Leçons d’amour ;
  • Les nuits athéniennes ;
  • Voyage à Ola ;
  • Un lieutenant-colonel du service sanitaire ;
  • Le commissaire aux armées ;
  • Riva-Rocci.

Notes et référencesModifier

  1. (ru)Michael Kikolson l'Ouverture, qu'il ne connaissait pas // recueil de Chalamov. Vol. 1. Sost. V. V. Esipov-Vologda, 1994. — p. 211-215
  2. (ru)Mireille Berioutti «la Croix de son destin»: le discours sur la lecture de Chalamov 1991 // Шаламовский recueil. Vol. 1. Sost. V. V. Esipov-Vologda, 1994. — p. 230-235
  3. (ru) V. V. Esipov. / Affaire silencieuse, 2015
  4. (ru)[http://shalamov.ru/events/4/ Première publication Récits de la Kolyma en URSS
  5. Récits de la Kolyma, nouvelle édition intégrale, traduit par Catherine Fournier, Sophie Benech et Luba Jurgenson, révisée par Anne Coldefy-Faucard, préface de Luba Jurgenson, postface de Michel Heller, Éditions Verdier, 2003, p. totales 1515; passage p. 18 (ISBN 978-2-86432-352-5)
  6. Luba Jurgenson donne un bref historique des versions en français dans la préface des Récits de la Kolyma (Verdier) p. 18.

Éditions en françaisModifier

L'ouvrage est paru pour la première fois en français en 1980 aux Éditions François Maspero.

BibliographieModifier

Article connexeModifier