Quintus Caecilius Metellus Creticus

consul romain en 69 av. J.-C.

Quintus Caecilius Metellus Creticus (mort en 55 av. J.-C.) est un homme politique romain. Il est le petit-fils de Quintus Caecilius Metellus Macedonicus.

Quintus Caecilius Metellus Creticus
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonctions
Sénateur romain
Consul
Biographie
Naissance
Décès
Date et lieu inconnusVoir et modifier les données sur Wikidata
Époque
République romaine tardive (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Famille
Père
Mère
InconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Enfants
Marcus Caecilius Metellus (d)
Caecilia Metella (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Gens
Statut
Noble (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

En 69 av. J.-C., il est consul. En 68 av. J.-C., il débarque dans l'ouest de la Crète, foyer principal des nids de pirates avec la Cilicie, et livre une longue guerre de siège, avançant d'ouest en est afin de soumettre à l'autorité romaine toutes les poches de résistance, et rasant les villes qui lui résistent.

Les Crétois refusent même de traiter avec Metellus en raison de sa cruauté et préfèrent remettre leur capitulation à Pompée. Mais avec la prise de Hierapytna en -67, l'île est alors entièrement sous contrôle des Romains, et Metellus qui termine la pacification de l'île en -63. Cette guerre vaut à Metellus son cognomen « Creticus » (le crétois)[1],[2].

À cause de la conspiration de Catilina, il ne peut faire son triomphe qu'en 62 av. J.-C. Il meurt en 55 av. J.-C.

Notes et référencesModifier

  1. Florus, Abrégé de l'Histoire romaine, I, 42 la guerre crétoise.
  2. Sabine Lefebvre, « La réorganisation de la Crète après la bataille d'Actium. Le rôle de M. Nonius Balbus, patron de province », Ktèma : civilisations de l'Orient, de la Grèce et de Rome antiques, no 38,,‎ , p. 249-272