Quintus Caecilius Metellus Nepos (consul en -98)

consul romain en 98 av. J.-C.
Quintus Caecilius Metellus Nepos
Fonctions
Consul
Biographie
Naissance
Rome
Décès

Lieu inconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Époque
République romaine tardive (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Homme politique de la Rome antique, militaire
Famille
Père
Quintus Caecilius Metellus Baliaricus}
Mère
InconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Caecilia Metella Balearica
Conjoint
Licinia Crassa (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Quintus Caecilius Metellus Celer
Gens
Autres informations
Religion

Quintus Caecilius Metellus Nepos, né vers 135 av. J.-C. (et peut-être mort vers 55 av. J.-C.), est un homme politique romain de la fin du IIe et du début du Ier siècle av. J.-C.

FamilleModifier

Il est membre des Caecilii Metelli, branche de l'influente gens romaine plébéienne des Caecilii. Il est le fils de Quintus Caecilius Metellus Baliaricus, consul en 123 av. J.-C.

Il a une sœur, Caecilia Metella, qui épouse Appius Claudius Pulcher, consul en 79 av. J.-C..

Éléments biographiquesModifier

Un des éléments connus de sa vie sont les circonstances qui ont entouré son mariage avec Licinia Crassa, la mère de ses fils. Licinia était déjà mariée à un autre homme, Quintus Mucius Scævola ; ils furent amants, et accusés d'adultère. Elle divorce, et l'épouse moins d'une semaine après. Ce mariage a été considéré comme scandaleux, et cité plusieurs fois par les sources antiques.

En 98 av. J.-C., il devient consul avec Titus Didius.[1] ; il promulgue une loi sur le délai de publication des projets de loi[2] et l'interdiction de demander plusieurs ordonnances dans une même loi[3].

Ses fils sont eux aussi consuls, Quintus Caecilius Metellus Celer en 60 av. J.-C. et Quintus Caecilius Metellus Nepos en 57 av. J.-C. Le premier est peut-être son fils adoptif, à la suite du décès de son père homonyme.

Notes et référencesModifier

  1. (en) Alison E. Cooley, The Cambridge Manual of Latin Epigraphy Cambridge, University Press, 2012, p. 454.
  2. Cicéron, De domo sua ad pontifices, 41.
  3. (de) Rudi Thomsen, « Das Jahr 91 v. Chr. und seine Voraussetzungen », Classica et Mediaevalia, vol. 5,‎ 1942-1943, p. 13–47.

BibliographieModifier

  • (de) Karl-Ludwig Elvers, « Caecilius [I 28] », dans Der Neue Pauly (DNP), Stuttgart, Metzler, (ISBN 3-476-01472-X), vol. 2, col. 889.