Ouvrir le menu principal

Pashtunkhwa Milli Awami Party

Arabic albayancalligraphy.svg Cette page contient des caractères arabes. Testez votre navigateur afin de vérifier qu'ils s'affichent correctement. En cas de problème, consultez la page d'aide à l'affichage des caractères Unicode.

Pashtunkhwa Milli Awami Party
Parti national des Pachtounes
Image illustrative de l’article Pashtunkhwa Milli Awami Party
Logotype officiel.
Présentation
Chef Mehmood Khan Achakzai (en)
Positionnement Gauche
Idéologie Nationalisme pachtoune
Socialisme démocratique
Représentation
Sénat
3 / 104
Assemblée provinciale du Baloutchistan pakistanais
1 / 65

Le Pashtunkhwa Milli Awami Party (en pachto : پښتونخوا ملي عوامي ګوند), désigné sous l'acronyme PKMAP, est un parti politique pakistanais. Clairement orienté vers la défense des droits des Pachtounes, le parti dispose d'une certaine influence dans le nord du Balouchistan.

HistoriqueModifier

 
En beige, les circonscriptions provinciales remportées par le PKMAP dans le Baloutchistan en 2013.

Le parti milite pour unir les Pachtounes du Baloutchistan, de Khyber Pakhtunkhwa et des régions tribales ; il considère leur réunion dans une seule entité comme le seul moyen de faire reconnaitre leurs droits[1]. Il trouve la grande majorité de ses électeurs au sein du nord de la province du Balouchistan, où vit une partie des Pachtounes, qui cohabitent dans cette province avec une majorité de Baloutches.

Aux élections législatives de 2002, le parti remporte un seul siège de député à l'Assemblée nationale.

En 2008, le PkMAP fait partie des quelques mouvements à boycotter le scrutin pour protester contre l’état d'urgence mis en place par Pervez Musharraf[2]. Durant le mandat du Parti du peuple pakistanais, de 2008 à 2013, il critique l'incapacité du gouvernement à mettre fin aux violences qui touchent notamment les Pachtounes, à Karachi et Quetta, et pointe le Muttahida Qaumi Movement comme responsable des violences[3].

À la suite des élections législatives de 2013, le parti remporte quatre sièges de députés à l'Assemblée nationale et quatorze à l'Assemblée provinciale du Baloutchistan, devenant la deuxième force de cette dernière. Il forme ensuite une coalition gouvernementale dans la province, avec le Parti national, qui représente les Baloutches de la province, et la Ligue musulmane du Pakistan (N), gagnant au niveau national[4]. La composition du cabinet est annoncée après cinq mois de tractations et comporte plusieurs ministres du parti[5].

Le parti subit une lourde défaite lors des élections législatives de 2018, ne remportant aucun siège fédéral et seulement un député provincial. Dans la province du Baloutchistan, le parti perd presque la moitié de ses électeurs mais dénonce des fraudes[6].

Tableau récapitulatif des scrutinsModifier

Élections % de suffrages
(échelle nationale)
Votes populaire Nombre de sièges à
l’Assemblée nationale
% des sièges Position
Législatives de 2002 - - 1/342 0,3 % Opposition
Législatives de 2008 Boycott
Législatives de 2013 0,47 % 214 631 4/342 1,2 % Opposition
Législatives de 2018 0,26 % 134 846 0/342 0 % Opposition

RéférencesModifier

Voir aussiModifier