Puits à marches

puits à eau permettant à l'utilisateur de descendre physiquement jusqu'au niveau de l'eau.
Puits romain du Mas de la Voulte (Marcilhac-sur-Célé, Lot).

Le puits à marches est un puits à eau qui permet à l'utilisateur de descendre physiquement jusqu'au niveau de l'eau.

ToponymieModifier

En France, le puits à marches est connu sous le nom de « puits romain », sans doute en raison de la présence de marches qui caractérisaient les fontaines ou édifices romains.

ConceptionModifier

Lorsque les conditions le permettent, c'est-à-dire lorsque la profondeur pour atteindre la nappe d'eau n'excède pas quelques mètres, le creusement d'un puits à marches est envisageable[N 1]. En France, on trouve ce type de puits dans les régions karstiques comme les causses.

Tableau : Liste des puits à marches recensées en France.
Réf. Puits à marches Communes Départements Zones géographiques Sources ou références
1 Puits romain de Pierrefiche La Roque-Sainte-Marguerite Aveyron Causse du Larzac
2 Puits à marches de Saint-Michel-d'Alajou Saint-Michel Hérault Causse du Larzac
3 Puits romain de la ferme de Lamayou Millau Aveyron Causse du Larzac La quête de l'eau[1]
4 Puits de Longuiers Millau Aveyron Causse Noir La quête de l'eau[1]
5 Puits des Fangettes La Roque-Sainte-Marguerite Aveyron Causse Noir La quête de l'eau[1]
6 Puits de l'Hom Fraissinet-de-Fourques Lozère Causse Méjean La quête de l'eau[1]
7 Puits romain du Mas de la Voulte Marcilhac-sur-Célé Lot Causses du Quercy

Le puits à marches se distingue du puits à eau par son accessibilité à tout utilisateur. Toutefois, le plus commun des puits à eau est le puits à margelle, où seul le récipient atteint le niveau de l'eau. L'utilisateur reste en surface à l'extérieur de la margelle.

Puits à marches dans le mondeModifier

 
Puits à marches hélicoïdal, Champaner, Inde.

Le puits à marches les plus connus se situent en Inde, celui de Chand Baori permet d'atteindre l'eau à une profondeur de 30 m. Le puits hélicoïdal du site de Champener-Pavagadh est également très spectaculaire.

Les puits à eau de la période Nazca (Pérou) sont construits sur le même modèle.

 
Puits de l'époque nazca toujours utilisé aujourd'hui.

BibliographieModifier

  • Fages André (2004) - La quête de l'eau du Néolithique ... à nos jours. Los adralhans édit., 245 pages.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. En France, le puits à marches n'est pas très répandu et n'a pas fait l'objet d'un recensement exhaustif.

RéférencesModifier

  1. a b c et d Fages André (2004) - La quête de l'eau du Néolithique ... à nos jours. Los adralhans édit., 245 pages.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier