Province d'Al Haouz

province de Marrakesh-Safi, Maroc

Province d'Al Haouz

ⵜⴰⵎⵏⴰⴹⵜ ⵏ ⵍⵃⴰⵡⵣ

Blason de Province d'Al Haouz ⵜⴰⵎⵏⴰⴹⵜ ⵏ ⵍⵃⴰⵡⵣ
Héraldique
Drapeau de Province d'Al Haouz ⵜⴰⵎⵏⴰⴹⵜ ⵏ ⵍⵃⴰⵡⵣ
Drapeau
Oukaimden, Marrakech.jpg
LallaTakerkoust,lake.jpg Marrakech Taubkal.jpg
RIVIERE de l'OURIKA.JPG
Administration
Pays Drapeau du Maroc Maroc
Région Marrakech-Safi
Municipalité(s) Aït Ourir, Amizmiz et Tahannaout
Chef-lieu Tahannaout
Gouverneur Rachid benchikhi
Démographie
Population 484 312 hab. (2004[1])
Densité 73 hab./km2
Population urbaine 52 193 hab. (2004[1])
Population rurale 432 119 hab. (2004[1])
Géographie
Superficie 661 200 ha = 6 612 km2
Divers
Site(s) touristique(s) Oukaïmden
Localisation
Localisation de Province d'Al Haouz ⵜⴰⵎⵏⴰⴹⵜ ⵏ ⵍⵃⴰⵡⵣ

La province d'Al Haouz (en tachelhit : ⵜⴰⵎⵏⴰⴹⵜ ⵏ ⵍⵃⴰⵡⵣ, en arabe : إقليم الحوز) est une subdivision à dominante rurale de la région marocaine de Marrakech-Safi. Son chef-lieu est Tahannaout.

GéographieModifier

La province de d'Al Haouz est située au sud-est de la région de Marrakech-Safi. Elle couvre une superficie de 6 612 km²[2].

Elle est bordée par :

HistoireModifier

Période almohadeModifier

A partir de 1125, les principaux cheikhs Hintata, Wānūdīn ibn Yansilt, Namīr ibn Dāwūd, Abū Māgalīfa et Faska U-Mzal, décidèrent d'appuyer le mahdi U-Tumert, originaire de l'Anti-Atlas, dans sa volonté de conquérir le pouvoir aux dépens des Almoravides. De par leur rôle important dans la conquête de Marrakech, les cheikhs de la tribu des Hintata (dont la province principale fut Al-Haouz) obtiennent des fonctions de commandement dans l'armée almohade puis de gouverneurs provinciaux. Faska U-Mzal troqua son nom amazigh contre celui d'un compagnon du prophète, et sous le nom de Abū Ḥafṣ ‘Umar ibn Yaḥyā, donna indirectement naissance en Ifriqiya à la dynastie hafside. Pendant la phase de décadence des Almohades, dans les années 1220, des émirs hintata du Maghreb et d'Al-Andalus influent sur les destins des prétendants au califat, notamment Ibn al-Shahid, petit-fils d'Abū Ḥafṣ ‘Umar ibn Yaḥyā, qui appuie de manière déterminante les prétentions du calife al-Adil.

Période post-almohadeModifier

Elle est la région d’origine de la tribu des Hintata, fondatrice de la dynastie Hafsides. Cette dynastie fut à la tête du Sultanat hafside de Tunis puis de l’Émirat hafside de Béjaïa et enfin du Royaume des Beni Abbes.

Administration et politiqueModifier

Découpage territorialModifier

Selon la liste des cercles, des caïdats et des communes de 2008[3], telle que modifiée en 2010[4], puis en 2014[5] :

Huit de ses localités sont considérées comme des villes : les municipalités de Tahannaout, d'Aït Ourir et d'Amizmiz, et les centres urbains des communes rurales de Ghmate, de Sidi Abdallah Ghiat, de Lalla Takarkoust, de Moulay Brahim, et Tameslohte.

ÉconomieModifier

AgricultureModifier

TourismeModifier

Ressources naturellesModifier

DémographieModifier

Évolution démographiqueModifier

La population de la province d'Al Haouz est passée, de 1994 à 2004, de 435 090 à 484 312 habitants[1].

Année Population totale Population urbaine Population rurale
1994 435 090 401 606 33 484
2004 484 312 432 119 52 193
Données issues de recensements[1]

Population urbaineModifier

Villes 1994 2004 Taux d'accroissement
Aït Ourir 12 162 20 005 64,5 %
Amizmiz 8 985 10 783 20 %
Tahannaout 4 462 6 585 47,6 %
Données issues de recensements[1]

Population ruraleModifier

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Lien externeModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e et f [PDF] Haut-commissariat au Plan, Recensement général de la population et de l'habitat de 2004 : Population légale du Maroc (lire en ligne)
  2. [PDF] Centre régional d'investissement de Marrakech, Province d'Al Haouz (lire en ligne)
  3. [PDF] « Décret no 2-08-520 du 28 chaoual 1429 (28 octobre 2008) fixant la liste des cercles, des caïdats et des communes urbaines et rurales du Royaume ainsi que le nombre de conseillers à élire dans chaque commune », Bulletin officiel du Royaume du Maroc, no 5684,‎ , p. 1597 (ISSN 0851-1217, lire en ligne)
  4. [PDF] « Décret no 2-10-365 du 16 kaada 1431 (25 octobre 2010) modifiant et complétant le décret no 2-08-520 du 28 chaoual 1429 (28 octobre 2008) fixant la liste des cercles, des caïdats et des communes urbaines et rurales du Royaume ainsi que le nombre de conseillers à élire dans chaque commune », Bulletin officiel du Royaume du Maroc, no 5892,‎ , p. 2032 (ISSN 0851-1217, lire en ligne)
  5. [PDF] « Décret no 2-14-427 du 11 chaoual 1435 (8 août 2014) portant création de cercles et de caïdats », Bulletin officiel du Royaume du Maroc, no 6288,‎ , p. 3936 (ISSN 0851-1217, lire en ligne)