Encyclopédie berbère

encyclopédie française sur les Berbères

Encyclopédie berbère
Image illustrative de l’article Encyclopédie berbère
Logotype de l'Encyclopédie berbère

Auteur 14 rédacteurs
17 parrains
Pays Drapeau de la France France
Directeur de publication Gabriel Camps (1984–2002)
Salem Chaker (2002–)
Genre Encyclopédie
Éditeur Édisud (1984–2010)
Peeters (2010–)
Lieu de parution Aix-en-Provence (1984–2010)
Louvain (2010–)
Date de parution
Type de média Papier, PDF et en ligne
Nombre de pages 100 p. (en moyenne)
124 cm

L'Encyclopédie berbère est une encyclopédie lancée en par Gabriel Camps, sous l’égide du Conseil international de la philosophie et des sciences humaines de l’UNESCO. Cet ouvrage, paru aux éditions Édisud (jusqu'en janvier ) puis aux éditions Peeters (depuis ), est un travail de collaboration de spécialistes scientifiques au niveau international.

Cette œuvre aborde un angle pluridisciplinaire[1].

PrésentationModifier

Initiée en en France, la publication de l'Encyclopédie berbère constitue l'un des évènements importants de la connaissance sur les Berbères dans la période post-coloniale[2].

Son premier volume est le fruit d'un prototype, pensé dès par Gabriel Camps, professeur à l'Université de Provence, et son équipe. À cette époque, les grands axes de cet ambitieux projet éditorial étaient déjà programmés avec, pour objectif, l'idée de rassembler et de mettre à disposition les savoirs sur le monde berbère jusque-là dispersés et fragmentés[3][source insuffisante]. Depuis son décès en , elle est dirigée et poursuivie – selon son souhait – par Salem Chaker, professeur de langues berbères à l'INALCO (Paris), puis à l'Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence)[4][source insuffisante].

L'Encyclopédie berbère rejoint, à partir du fascicule XXX (), la maison d'édition Peeters Publishers (Louvain), déjà engagée dans le champ des études berbères[4][source insuffisante].

Les principales disciplines de l'Encyclopédie berbère couvrent la linguistique, la littérature, les sciences historiques, la géographie et l'ethnologie-anthropologie[4][source insuffisante].

HistoriographieModifier

En 2006, dans un ouvrage destiné à l'agrégation d'histoire, l'historien Giusto Traina estime que l'Encyclopédie berbère constitue un ouvrage de recherche important et « indispensable pour l'antiquisant », bien qu'elle soit caractérisée par un « berbérocentisme » évident[5]. Plus sévère, l'historien Ramzi Rouighi critique en 2019 un projet qui, selon lui, contribue au processus de « berbérisation du passé » en proposant de nombreuses entrées à la rhétorique souvent « anachroniqu[e], idéologiqu[e] et un peu trop confiant[e] », traduisant une tendance des berbéristes francophones à mettre l'accent sur la préhistoire et les temps anciens dans une recherche d'antiquité fondée sur l'anthropologie, la linguistique ou encore la biologie, plutôt que sur la recherche historique, relevant particulièrement que « les entrées sur la période médiévale se distinguent par leur familiarité inégale avec les sources »[6].

Comité et conseil scientifiquesModifier

L'Encyclopédie berbère est le travail d'une équipe éditoriale et de consultants extérieurs spécialistes[7] :

Auteur Discipline(s)
Dahbia Abrous Anthropologie socioculturelle
Abdellah Bounfour Littérature
Henriette Camps-Fabrer Préhistoire et technologie
Hélène Claudot-Hawad Ethnologie et anthologie (touaregs)
Jehan Desanges Histoire ancienne et géographie historique
Slimane Hachi Préhistoire
Camille Lacoste-Dujardin Ethnologie (Kabylie)
Jean-Pierre Laporte Histoire ancienne
Amina Mettouchi Linguistique
Kamal Naït-Zerrad Langue et linguistique
Karl-Gottfried Prasse Linguistique
Colette Roubet Préhistoire
Luigi Serra Linguistique
Pol Trousset Histoire ancienne
  • Parrainage scientifique et/ou concours scientifique régulier :
Auteur Discipline(s)
Mohammed Arkoun Islamologie
Edmond Bernus Touaregs
Jacinto Bosch Vilá Al-Andalus
Marie-Claude Chamla Anthropologie biologique
Dominique Champault Ethnologie
Robert Chenorkian Préhistoire
Olivier Dutour Anthropologie
M'hamed Hassine Fantar Punique
Marceau Gast Ethnologie, touaregs
Ernest Gellner Sociétés marocaines
Jean-Marie Lassère Histoire ancienne
Jean Leclant Égyptologie
Tadeusz Lewicki Moyen Âge
Yves Modéran Histoire ancienne
Georges Souville Préhistoire
Joaquín Vallvé Bermejo (es) Al-Andalus
María Jesús Viguera Molins (es) Al-Andalus

VolumesModifier

Liste complète des volumes de l'Encyclopédie berbère[8] :

Volume Titre Année
1 Abadir - Acridophogie 1984
2 Ad - Aǧuh-n-Tahlé 1985
3 Ahaggar - Alī ben Ghaniya 1986
4 Alger - Amzwar 1986
5 Anacutas - Anti-Atlas 1988
6 Antilopes - Arzuges 1989
7 Asarakae - Aurès 1989
8 Aurès - Azrou 1990
9 Baal - Ben Yaska 1991
10 Beni Isguen - Bouzeis 1991
11 Bracelets - Caprarienses 1992
12 Capsa - Cheval 1993
13 Chèvre - Columnatien 1994
14 Conseil - Danse 1994
15 Daphnitae - Djado 1995
16 Djalut - Dougga 1995
17 Douiret - Eropael 1996
18 Escargotière - Figuig 1997
19 Filage - Gastel 1998
20 Gauda - Girrel 1998
21 Gland - Hadjarien 1999
22 Hadrumetum - Hidjaba 2000
23 Hiempsal - Icosium 2000
24 Ida - Issamadanen 2001
25 Iseqqemâren - Juba 2003
26 Judaïsme - Kabylie 2004
27 Kairouan - Kifan Bel-Ghomari 2005
28-29 Kirtēsii - Lutte 2008
30 Maaziz - Matmata 2010
31 Matmora - Meẓrag 2010
32 Mgild - Mzab 2010
33 N - Nektiberes 2012
34 Nemencha - Nybgenii 2012
35 Oasitae - Ortaïas 2013
36 Oryx - Ozoutae 2013
37 Pacte - Phonologie 2015
38 Phouti - Protoberbère 2015
39 Protohistoire - Quinquegentanei 2015
40 (Protohistoire: Tunisie) Rabah - Rhinocéros 2017
41 Rif - Rusuccenses 2017
42 Saboides - Sidi Slimane 2019
43 Siga - Syphax 2019

Notes et référencesModifier

  1. Jacques Lanfry, « L'Encyclopédie berbère (publiée sous la direction de Gabriel Camps), tome I, compte-rendu », Revue française d'histoire d'outre-mer, Paris, Société française d'outre-mer, t. 73, no 270,‎ , p. 99 (lire en ligne)
  2. Ramzi Rouighi, « Berberization and its Modern Artifacts », Storica, Viella, vol. 67-68 « Berberi, Popolo, Tempo, Rivoluzioni »,‎ anno xxiii, 2017, p. 27
  3. « Dernier volume en ligne : (36) Oryx – Ozoutae », sur Encyclopédie berbère (consulté le )
  4. a b et c « Présentation », sur Encyclopédie berbère (consulté le )
  5. Antonio Ibba et Giusto Traina, L'Afrique romaine : De l'Atlantique à la Tripolitaine (69-439 ap. J.-C.), Bréal, coll. « Amphi histoire ancienne », (ISBN 978-2-7495-0574-9), p. 46
  6. (en) Ramzi Rouighi, Inventing the Berbers : History and Ideology in the Maghrib, Philadelphie, University of Pennsylvania Press, (ISBN 978-0-8122-5130-2), p. 187-188
  7. « Comité et conseil scientifiques », sur Encyclopédie berbère (consulté le )
  8. « Volume », sur Encyclopédie berbère (consulté le )

Voir aussiModifier

Liens externesModifier