Procès Barrès

Le procès Barrès est un procès pénal fictif de Maurice Barrès par les dadaïstes.

C'est le nom donné à une performance de théâtre d'agitprop intitulée « Mise en accusation et jugement de M. Maurice Barrès par Dada ».

Elle s'est déroulée le vendredi , à Paris, salle des Sociétés savantes, au 8, rue Danton.

Les personnages et leurs interprètesModifier

Le verdictModifier

Maurice Barrès fut condamné, pour « crime contre la sûreté de l'esprit », à la peine afflictive et infamante de vingt ans de travaux forcés par un jury composé de douze spectateurs.

Cette manifestation marque une divergence importante entre, d'une part, les animateurs de la revue Littérature et, d'autre part, Tristan Tzara et ses amis.

Notes et référencesModifier

  • Émilien Carassus, « De quelques surréalistes et du „Procès Barrès” : Lettres inédites de Louis Aragon et de Pierre Drieu la Rochelle à Maurice Barrès », Littératures, 1985, n° 13, pp. 151-168.
  • Nathanaël Dupré la Tour, « Aragon barrésien : une introduction », Recherches croisées Aragon - Elsa Triolet, Strasbourg, Presses universitaires de Strasbourg, 2002, pp. 93-116.