Ouvrir le menu principal

Prix Simone de Beauvoir pour la liberté des femmes

Prix Simone de Beauvoir pour la liberté des femmes
Image associée à la récompense
Le prix a été fondé par Julia Kristeva à l’issue du colloque international organisé à Paris, du 9 au 11 janvier 2008, pour le centenaire de Simone de Beauvoir.

Pays Drapeau de la France France
Date de création 2008
Dernier récipiendaire Sara Garcia Gross
Site officiel http://www.prixsimonedebeauvoir.com/

Le prix Simone de Beauvoir pour la liberté des femmes, ou plus couramment prix Simone de Beauvoir[1],[2],[3], est une récompense française créée en 2008 et décernée aux personnes qui, selon le jury, se sont illustrées, par leur œuvre artistique et leur action, à promouvoir la liberté des femmes dans le monde, à l'image de Simone de Beauvoir[4].

Il a été créé à l'initiative de Julia Kristeva en 2008 à l’occasion du 100e anniversaire de la naissance de Simone de Beauvoir (9 janvier 1908)[5]. Julia Kristeva a présidé le prix de 2008 à 2011, Josyane Savigneau lui succède de 2011 à 2017, puis Sihem Habchi de mars 2017 à octobre 2019. Le prix est depuis lors dirigé par Sylvie Le Bon de Beauvoir, présidente, et Pierre Bras, délégué général.

LauréatesModifier

Jury depuis 2016Modifier

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Le président de la République Nicolas Sarkozy a sollicité les autorités de l'Inde pour permettre à Taslima Nasreen de venir à Paris y recevoir son prix, le 23 janvier 2008.
  2. Ayaan Hirsi Ali a reçu son prix des mains de l'organisatrice du colloque, Julia Kristeva, à Paris, le 10 janvier 2008.
  3. C'est Ziauddin Yousafzai, le père de Malala Yousafzai, qui le reçoit en son nom.
  4. Elle reçoit le prix en raison de son implication dans l'accueil des migrants sur l'île.

RéférencesModifier

  1. Prix Simone de Beauvoir 2008, sur le site de l'ambassade de France aux Pays-Bas.
  2. a et b Annick Cojean, « Ayaan Hirsi Ali en quête d'une protection et d'une nationalité », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  3. a et b Prix Simone de Beauvoir décerné a Mme Taslima Nasreen, communiqué de l'ambassade de France à New Delhi, consulté le 17 février 2008.
  4. Christine Albanel, ministre de la Culture et de la Communication, se réjouit de l’attribution du « prix Simone de Beauvoir pour la liberté des femmes » à Mesdames Ayaan Hirsi Ali et Taslima Nasreen, communiqué officiel du ministère de la Culture, vendredi 11 janvier 2008.
  5. La remise du prix Simone-de-Beauvoir pour la liberté des femmes 2011
  6. « Taslima Nasreen et Ayaan Hirsi Ali - Prix Simone de Beauvoir 2008 », sur prixsimonedebeauvoir.blogspot.fr, (consulté le 30 avril 2012)
  7. http://www.rfi.fr/actufa/articles/109/article_4956.asp
  8. « Le Prix « Simone de Beauvoir pour la liberté des femmes » 2009 décerné au collectif « One million signatures » (Iran) », sur Prix Simone de Beauvoir Weblog
  9. Le Prix « Simone de Beauvoir pour la liberté des femmes » 2010, 26 déc. 2009
  10. Lioudmila Oulitskaïa obtient le prix Simone de Beauvoir, RIA Novosti, 11/01/2011
  11. Interview des responsables de l'association, site de l'université Paris-Diderot.
  12. AFP, Le Prix Simone de Beauvoir à la jeune Malala Yousafzai TV5Monde, 28 décembre 2012
  13. Catherine Robin, « Malala : pour elle, son père reçoit le prix Simone-de-Beauvoir », Elle,‎ (lire en ligne).
  14. « Le prix Simone-de-Beauvoir pour la liberté des femmes attribué à Michelle Perrot », sur lemonde.fr, .
  15. « National Museum of Women in the arts - Prix Simone de Beauvoir (...) - Prix Simone de Beauvoir », sur www.prixsimonedebeauvoir.com (consulté le 21 décembre 2015)
  16. Collectif "Sauvons les femmes" - Prix Beauvoir 2017
  17. « Asli Erdogan, Prix Simone de Beauvoir pour la liberté des femmes 2018 », ActuaLitté,‎ (lire en ligne, consulté le 15 décembre 2017)
  18. « Le prix Simone-de-Beauvoir remis à une Salvadorienne pour son combat pour le droit à l’avortement », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 12 janvier 2019)

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier