Prairial (Q55)

Le Prairial
Image illustrative de l’article Prairial (Q55)
Type sous-marin
Histoire
A servi dans Civil and Naval Ensign of France.svg Marine nationale
Chantier naval Arsenal de Cherbourg
Commandé
Quille posée
Lancement
Statut Coule accidentellement le
Équipage
Équipage 2 officiers, 23 hommes d'équipage
Caractéristiques techniques
Longueur 51,12 m
Maître-bau 4,97 m
Tirant d'eau 3,04 m
Déplacement 398 t (surface), 550 t (plongée)
Propulsion vapeur et électrique
Puissance 2 × 360 ch (vapeur)
2 × 200 ch (électrique)
Vitesse 12 nœuds en surface
Caractéristiques militaires
Armement 7 torpilles de 457 mm
Rayon d'action 900 miles (en surface) - 12 miles (en plongée)
Carrière
Port d'attache Cherbourg
Indicatif Q55

Le Prairial est un sous-marin français du début du XXe siècle. Il fait partie de la classe Pluviôse. Il a pour numéro de quille le Q55. Il sombre le après avoir été percuté par un navire commercial anglais, le SMS Tropic. 19 hommes périrent dans l'accident.

Le navireModifier

Il est assemblé à Cherbourg et entre en service le . Vingt-cinq hommes d'équipage pouvaient prendre place à bord de ce sous-marin de pleine mer.

MissionsModifier

En 1912, il intègre la 2e escadre légère. Le , il est envoyé à Portsmouth, avec cinq autres sous-marins, pour participer à la défense de ce port dans le cadre d'accords militaires franco-anglais. Il est aussi envoyé devant les ports du Havre et de Cherbourg pour en surveiller les accès. Après dissolution de la 2e escadre légère en 1916, le Prairial est affecté à l'escadrille de sous-marins de Normandie basée à Cherbourg[1].

Le naufrageModifier

Le il est éperonné par le navire anglais SMS Tropic au large du Havre et sombre rapidement, emportant avec lui 19 hommes d'équipage. Seuls 7 survivants sont repêchés.

RéférencesModifier

BibliographieModifier

Voir aussiModifier