Liste des sous-marins français

page de liste de Wikipédia

Cet article dresse la liste des sous-marins français de manière chronologique et selon leur classe. Seuls sont recensés les sous-marins militaires opérationnels construits en France ou utilisés par la Marine nationale.

De nos jours, tous les sous-marins français dépendent des forces sous-marines françaises (FSM). Certains sous-marins ont été vendus à l'export.

Sous-marins à propulsion conventionnelleModifier

1863 à 1903Modifier

 
Maquette du Plongeur (1863-1867), premier sous-marin militaire français, transformé en 1873 en unité de pompe à eau.

1904 à 1919Modifier

 
Le sous-marin Mariotte, entré en service le 5 février 1913. Canonné par les batteries turques au large de Kephez, il se saborde le 26 juillet 1915.
 
Le Turquoise sous pavillon turc après sa capture dans les Dardanelles en 1915.
  • Classe Farfadet amélioré
    • X (Q35) - 1911 renommé Dauphin (1904 - 1914)
    • Y (Q37) (1905 - 1909)
    • Z (Q36) (1904 - 1910) renommé Tarasque (1904-1914)

1919 à 1944Modifier

Après-guerreModifier

 
Type VII
 
La Psyché

Sous-marins d'origine allemandeModifier

  • Type VII (Allemagne) (1944 - 1963)
    • Le Millé (S609) (ex U-471) (1944 - 1963)
    • Le Laubie (S610) (ex U-766) (1945 - 1961)
  • Type IX (Allemagne) (1945 - 1959)
    • Le Blaison (S611) (ex U-123) (1945 - 1957)
    • Le Bouan (S612) (ex U-510) (1945 - 1959)
  • Type XXI (Allemagne) (1946 - 1967)
  • Type XXIII (Allemagne) (1946)

Sous-marins d'origine britanniqueModifier

Sous-marins de conception françaiseModifier

 
L'Espadon et le Dauphin à La Rochelle en 1969.
 
Q244
 
La Doris à Saint-Raphaël en 1994.
 
Le SA Ouessant en 2005.
Coque Nom Service
Classe Narval (sous-marins d'attaque, 1957 – 1992)
Q 231 S 631 Narval 1957 – 1986
Q 232 S 632 Marsouin 1957 – 1992
Q 233 S 633 Dauphin 1958 – 1992
Q 234 S 634 Requin 1958 – 1985
Q 237 S 637 Espadon 1960 – 1985
Q 238 S 638 Morse 1960 – 1986
Classe Aréthuse (sous-marins de chasse, 1958 – 1981)
Q 235 S 635 Aréthuse 1958 – 1979
Q 236 S 636 Argonaute 1959 – 1981
Q 239 S 639 Amazone 1959 – 1980
Q 240 S 640 Ariane 1960 – 1981
Classe Daphné (sous-marins d'attaque à hautes performances, 1964 – 1996)
Q 241 S 641 Daphné 1964 – 1989
Q 242 S 642 Diane 1964 – 1989
Q 243 S 643 Doris 1964 – 1994
Q 245 S 644 Eurydice 1964 – 1970
Q 246 S 645 Flore 1964 – 1989
Q 247 S 646 Galatée 1964 – 1991
Q 248 S 647 Minerve 1964 – 1968
Q 249 S 648 Junon 1966 – 1996
Q 250 S 649 Vénus 1966 – 1990
Q 253 S 650 Psyché 1970 – 1996
Q 254 S 651 Sirène 1970 – 1996
Q 244 et Gymnote (sous-marins expérimentaux, 1966 – 1986)
Q 244 Annulé
Q 251 S 655 Gymnote 1966 – 1986
Classe Agosta (sous-marins d'attaque, 1977 – 2001)
Q 259 S 620 Agosta 1977 – 1997
Q 260 S 621 Bévéziers 1977 – 1998
Q 261 S 622 La Praya 1978 – 2000
Q 262 S 623 Ouessant 1978 – 2001

Sous-marins à propulsion nucléaireModifier

Sous-marins nucléaires d'attaqueModifier

 
Le SNA Saphir en 2004.

Liste des sous-marins nucléaires français d'attaque (SNA). Les navires en service en 2020 dans la Marine nationale sont mis en évidence par une nuance de bleu.

Coque Nom Service
Classe Rubis (1983 – )
Q 265 S 601 Rubis 1983 –
Q 266 S 602 Saphir 1984 – 2019
Q 267 S 603 Casabianca 1987 –
Q 268 S 604 Émeraude 1988 –
Q 269 S 605 Améthyste 1992 –
Q 270 S 606 Perle 1993 –
Q 271 S 607 Turquoise Annulé
S 608 Diamant Annulé
Classe Suffren (en construction)
Q 284 S… Suffren En cours d'essais
Q… S… Duguay-Trouin En construction
Q… S… Tourville En construction
Q… S… De Grasse En construction
Q… S… Rubis En construction
Q… S… Casabianca En construction

Sous-marins nucléaires lanceurs d'enginsModifier

 
Le SNLE Le Redoutable.

Liste des sous-marins nucléaires français lanceurs d'engins (SNLE). Les navires en service en 2020 dans la Marine nationale sont mis en évidence par une nuance de bleu.

Coque Nom Service
Classe Le Redoutable (1971 – 2008)
Q 252 S 611 Le Redoutable 1971 – 1991
Q 255 S 612 Le Terrible 1973 – 1996
Q 257 S 610 Le Foudroyant 1974 – 1998
Q 258 S 613 L'Indomptable 1976 – 2005
Q 263 S 614 Le Tonnant 1980 – 1999
Q 264 S 615 L'Inflexible 1985 – 2008
Classe Le Triomphant (1997 – )
Q 272 S 616 Le Triomphant 1997 –
Q 273 S 617 Le Téméraire 1999 –
Q 274 S 618 Le Vigilant 2004 –
Q 281 S 619 Le Terrible 2010 –

Frise chronologiqueModifier

La frise chronologique ci-dessous liste, triés par classe, les sous-marins de conception française construits après-guerre pour la Marine nationale avec leurs années de service. Les sous-marins à propulsion conventionnelle sont en noir, les sous-marins à propulsion nucléaire sont en bleu.

Le Terrible (S619)Le Vigilant (S618)Le Téméraire (S617)Le Triomphant (S616)Perle (S606)Améthyste (S605)Émeraude (S604)Casabianca (S603)Saphir (S602)Rubis (S601)Ouessant (S623)La Praya (S622)Bévéziers (S621)Agosta (S620)L'Inflexible (S615)Le Tonnant (S614)L'Indomptable (S613)Le Foudroyant (S610)Le Terrible (S612)Le Redoutable (S611)Gymnote (1964)Sirène (S651)Psyché (S650)Vénus (S649)Junon (S648)Minerve (S647)Galatée (S646)Flore (S645)Eurydice (S644)Doris (S643)Diane (S642)Daphné (S641)Ariane (S640)Amazone (S639)Argonaute (S636)Aréthuse (S635)Morse (S638)Espadon (S637)Requin (S634)Dauphin (S633)Marsouin (S632)Narval (S631)

En service dans d'autres marinesModifier

Ce paragraphe liste les sous-marins de conception française qui sont, en 2020, en service, en construction ou commandés par d'autres pays.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

SourcesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :