Ouvrir le menu principal

Président de la république de Croatie
Predsjednik Republike Hrvatske
Image illustrative de l’article Président de la république de Croatie
Armoiries de la république de Croatie

Image illustrative de l’article Président de la république de Croatie
Titulaire actuel
Kolinda Grabar-Kitarović
depuis le

Création
Durée du mandat 5 ans, renouvelable une fois
Premier titulaire Franjo Tuđman
Résidence officielle Palais présidentiel (Predsjednički dvori) (Zagreb)
Site internet http://www.predsjednik.hr

Le président de la république de Croatie est le chef de l'État croate depuis sa proclamation en 1990. Il est élu au suffrage universel direct pour un mandat de cinq ans, renouvelable une fois. Sa résidence officielle est le palais présidentiel (Predsjednički dvori) de Zagreb.

Le président de la République maintient le fonctionnement régulier et coordonné et la stabilité du système gouvernemental national et protège l'indépendance et l'intégrité territoriale du pays. Il a le pouvoir de convoquer des élections parlementaires ordinaires et extraordinaires (de la manière prévue par la Constitution), ainsi que de tenir des référendums (avec contre-signature du Premier ministre). Le président de la République nomme officiellement le Premier ministre sur la base d'un équilibre des pouvoirs au parlement et de consultations avec les dirigeants des partis parlementaires, accorde le pardon et la remise de décorations et autres récompenses d'État. Le président de la République et le gouvernement (cabinet) coopèrent pour mener la politique étrangère. En outre, il est le commandant en chef des forces armées croates. Il nomme le directeur de l'Agence de sécurité et de renseignement en accord avec le Premier ministre.

Autorité et juridictionModifier

Le président de la république de Croatie, qui est le chef de l'État, dispose de plusieurs prérogatives :

HistoriqueModifier

Immédiatement après les premières élections législatives libres de Croatie, le poste de président de la république de Croatie est instauré par un amendement de la Constitution de la république socialiste de Croatie (alors membre de la République fédérative socialiste de Yougoslavie) à l'été 1990. Le président de la république socialiste de Croatie Franjo Tuđman est nommé président de la république de Croatie. La nouvelle constitution est approuvée le 22 décembre 1990.

ÉlectionModifier

Le Président de la république de Croatie est élu directement par la population pour un mandat de cinq ans renouvelable une seule fois selon une forme modifiée du scrutin uninominal majoritaire à deux tours. Pour être élu dés le premier tour, un candidat doit réunir la majorité absolue de la totalité des votants, y compris les votes blancs et nuls. A défaut, un second tour est organisé entre les deux candidats arrivés en tête, et celui recueillant le plus de suffrages est déclaré élu[1]. Tout président élu doit immédiatement résilier son appartenance à un parti politique, s'il en avait une, et en notifier le parlement. Officiellement, les présidents sortants sont ainsi nécessairement sans étiquette[1].

Le scrutin se tient dans les trente à soixante jours suivant l'expiration du mandat précèdent. Si un second tour est nécessaire, il est organisé quatorze jours après le premier. En cas de désistement d'un candidat qualifié pour le second tour, le candidat arrivé après lui au premier prend sa place. Aucun président ne peut effectuer plus de deux mandats, consécutifs ou non[1]. Pour participer au scrutin, un candidat à la présidence doit réunir les signatures de soutien d'au moins 10 000 électeurs inscrits sur les listes électorales, et ce dans les douze jours suivant l'officialisation de sa candidature. Les électeurs ne peuvent signer leurs soutien qu'à un seul candidat par élection présidentielle. Les soutiens sont vérifier par la commission électorale à l'expiration du délai pour chaque candidat déclaré[2].

Immunité et destitutionModifier

Le président de la république de Croatie jouit de l'immunité. Il ne peut être arrêté et aucune procédure pénale ne peut être engagée contre lui sans le consentement préalable de la Cour constitutionnelle. Le seul cas dans lequel l'immunité ne s'applique pas est si le président a été pris en flagrant délit de commission d'une infraction pénale passible d'une peine d'emprisonnement de plus de cinq ans. En pareil cas, l'organe étatique qui a arrêté le président doit en informer immédiatement le président de la Cour constitutionnelle[3].

Le président de la république de Croatie est insaisissable pour toute violation de la Constitution commise dans l'exercice de ses fonctions. La procédure de destitution peut être engagée par le Parlement à la majorité des deux tiers des voix de tous les membres du parlement. La destitution du président de la République est ensuite décidée par la Cour constitutionnelle, à la majorité des deux tiers des voix de tous ses juges. Si la Cour constitutionnelle accuse le président, son mandat est résilié[3].

Liste des présidents de la RépubliqueModifier

Présidents de la république de Croatie depuis 1990
Nom Début du mandat Fin du mandat Notes
Franjo Tuđman 25 juin 1991 5 août 1992 élu par la Diète
5 août 1992 5 août 1997
5 août 1997 10 décembre 1999 2e mandat, mort en fonction
Vlatko Pavletić 10 décembre 1999 18 janvier 2000 par intérim
Zlatko Tomčić 18 janvier 2000 18 février 2000 par intérim
Stjepan Mesić 18 février 2000 18 février 2005
18 février 2005 18 février 2010 2e mandat
Ivo Josipović 18 février 2010 15 février 2015
Kolinda Grabar-Kitarović 15 février 2015

SourcesModifier

Notes et référencesModifier