Ouvrir le menu principal
Potaye.

La potaye est, en Gaume, un mets unique qui se rapproche de la soupe, mais présente plus de consistance ; elle s'apparente à la potée.

Sommaire

IngrédientsModifier

Il n'en existe pas de recette typique, la ménagère utilisant ce dont elle dispose en matière de légumes et de viande ; la pomme de terre y est cependant presque toujours présente.

Les ingrédients peuvent être placés dans de l'eau froide ou bouillante et l'on veille, pendant toute la cuisson, à maintenir la préparation recouverte de 2 cm d'eau.

LégumesModifier

Les légumes les plus fréquemment utilisés sont le chou frisé, le chou-pin[1], les haricots secs et les pois secs, les haricots verts, les carottes et les poireaux, les navets, le céleri.

ViandesModifier

Pour la viande, on utilise le porc : le lard frais, salé ou fumé, le pied, l'oreille ou le poumon, la plate-côte salée, la crosse de jambon, fumée ou non, l'andouille, la saucisse fumée, le jambonneau[2].

ConsommationModifier

La potaye peut se manger réchauffée, participant ainsi à la cuisine de restes.

Notes et référencesModifier

  1. « Le chou-pin », www.confreries.be (consulté le 11 avril 2019).
  2. A. et R. Draize, À table chez une grand-mère gaumaise. Recueil de recettes de cuisine gaumaise, véritables et anciennes, Vieux-Virton, Éditions de la Dryade, 1980, 122 p., p. 92 à 100.

AnnexesModifier