Port de croisière de Saint-Pétersbourg

Le Port de croisière de Saint-Pétersbourg (en russe : Морской пассажирский порт Санкт-Петербург) est le port qui accueille les paquebots de croisière en escale à Saint-Pétersbourg. Il se situe à l'extrémité ouest de l'île Vassilievski, prémices du futur quartier dit de la «Façade maritime». Le complexe comprend quatre terminaux : trois pour les navires de croisière, un pour les ferries, et sept places d'amarrage. La société chargée de l'exploitation du port est la société par actions «Port de croisière de Saint-Pétersbourg - Façade maritime».

Port de croisière de Saint-Pétersbourg
29.07.12 - panoramio (9).jpg
Accès au port de croisière, depuis la rue Mitchmanskaïa.
Présentation
Type
Construction
Tirant d'eau
8,8 mètres
Longueur
2 171 mètres
Activités
Superficie
33,03 ha (terre)
3,04 km2 (mer)
Places
7
Géographie
Coordonnées
Pays
Division administrative
Commune

HistoireModifier

La nécessité de construire un nouveau port de passagers à Saint-Pétersbourg résulte de l'augmentation des dimensions des navires de croisière. Les infrastructures existantes, situées à la Gare maritime, ne peuvent accueillir les bateaux dont la longueur excède les 200 mètres. Ces derniers appareillent alors dans le port de commerce voisin. En 2002, l'administration de la ville de Saint-Pétersbourg propose la construction d'un complexe moderne pour l'accueil des grands paquebots. L'ordonnance fixant le début des travaux du port de croisière est signée par Mikhaïl Fradkov, alors premier ministre de la Fédération de Russie, en 2005. Le projet prévoit également le dragage et la reconstruction, du chenal d'approche d'une part, du chenal Petrovski (en russe : Петровский фарватер) d'autre part, sur une longueur de 10 km. Le premier lot est livré en septembre 2008, avec l'ouverture d'un terminal maritime et l'accès à deux places d'amarrage. Le , le port de croisière de Saint-Pétersbourg accueille alors son premier navire : il s'agit du Costa Mediterranea, navire appartenant à la société Costa Croisières, leader européen des croisières maritimes. La deuxième phase des travaux débute en 2010. Elle prévoit la livraison de deux terminaux : le premier pour les navires de croisière, le second, mixte, pour les navires de croisière et les ferries, ainsi que l'exploitation de trois nouvelles places d'amarrage. La construction du port de croisière de Saint-Pétersbourg s'achève en 2011 par la construction du dernier terminal et l'accès à deux nouvelles places d'amarrages.

La cérémonie officielle de remise des travaux du premier et unique port de croisière sur la côte nord-ouest de la Russie, à la ville de Saint-Pétersbourg, se tient le , Jour anniversaire de la ville de Saint-Pétersbourg qui fête ses 308 ans, en présence de Valentina Matvienko, gouverneure en exercice de la ville.

ExploitationModifier

Données techniquesModifier

 
Le MS Azura, amarré au quai numéro 1.

Le port peut accueillir des navires pouvant atteindre jusqu'à 330 mètres de long et 8,8 mètres de tirant d'eau. La longueur totale des quais est de 2 171 mètres. La profondeur des canaux d'approche et Petrovski est de 11 mètres. Cela permet l'accès au port des plus grands navires de croisière de la Baltique. Le port dispose d'une station d'épuration pour alimenter les navires en eau potable et d'équipements pour en traiter les eaux usées et les déchets.

Quais et terminaux maritimesModifier

Les infrastructures comprennent, entre autres, 4 terminaux maritimes (3 pour les navires de croisière, 1 pour les ferries) et 7 emplacements d'amarrage (5 pour les navires de croisière et 2 à usage mixte croisière-ferry).

Terminal Numéros des quais Contrôle des passeports
Terminal maritime n°1 (croisière) 6, 7 36 cabines
Terminal maritime n°2 (croisière) 4, 5 28 cabines
Terminal maritime n°3 (ferry) 2, 3 20 cabines
Terminal maritime n°4 (croisière) 1, 2 32 cabines

On trouve dans chaque terminal : des distributeurs de boissons et de produits alimentaires, des cafés, des boutiques de souvenirs, des distributeurs automatiques de billets, une station de taxis.

Des places de parking pour les automobiles et les bus sont réservées à chaque quais.

Un héliport se trouve à l'extrémité du Terminal maritime n°1.

Navires acceptésModifier

Durant la saison touristique, les navires de croisières font régulièrement escale à Saint-Pétersbourg. Pour attirer les touristes étrangers, un régime sans visa d'une durée de 72 heures a été instauré, facilitant l'entrée sur le territoire russe.

Service de ferryModifier

En mars 2011, la mise en service du Terminal mixte n°3 permet au Princess Maria, ferry assurant la liaison Helsinki - Saint-Pétersbourg, exploité par la compagnie St. Peter Line, de quitter son mouillage situé à la Gare maritime. Malheureusement, l'engorgement de la circulation provoqué est tel qu'à l'automne 2011, les deux ferries Princess Maria et Princess Anastasia sont de nouveaux rattachés à la Gare maritime. Le refus de combiner le débarquement des passagers et le déchargement des navires, notamment d'automobiles, est justifié par l'incapacité pour le réseau routier de l'île Vassilievski d'absorber l'augmentation du trafic dans l'état actuel. Il était prévu d'ouvrir en 2011 de nouvelles lignes reliant Saint-Pétersbourg à l'Allemagne et à la Pologne. Ces lignes devaient permettre le transport de passagers et la livraison de marchandises par camions. Mais, comme le déclare le vice-ministre des Transports, Victor Olerski : «tant que l'île Vassilievski n'est pas reliée à la rocade express ouest, le port de croisière de Saint-Pétersbourg ne sera pas utilisé comme port de passagers et de fret».

Le , Dmitri Medvedev, président du gouvernement de la Fédération de Russie, signe l'ordonnance n°413 qui modifie la classification du poste de contrôle que constitue le port de Saint-Pétersbourg, frontière de la Fédération de Russie, se basant pour cela sur la nature internationale du trafic passager. L'adoption par le gouvernement de cette ordonnance crée les conditions pour l'organisation d'entrées régulières sur le territoire russe, toute l'année, en fournissant une gamme complète de services pour les bateaux, incluant la gestion du fret routier.

RéalisationsModifier

Indicateurs de performanceModifier

Année Nombre de paquebots Nombre de passagers
2009 115 248 000
2010 254 373 000
2011 327 528 000
2012 225 422 000
2013 261 504 000
2014 239 483 000
2015 225 491 000

RécompensesModifier

  • «Port de transit de l'année», en 2009
  • «Dream World Cruise Destination», sélectionné dans la catégorie «Installations portuaires les plus modernes», en 2010.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Liens externesModifier