Ouvrir le menu principal

Channel-Port-aux-Basques

town de Terre-Neuve-et-Labrador
(Redirigé depuis Port-aux-Basques)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Basque.

Channel-Port-aux-Basques
Channel-Port-aux-Basques
Port-aux-Basques, octobre 2005
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau de Terre-Neuve-et-Labrador Terre-Neuve-et-Labrador
Région Ouest de Terre-Neuve
Statut municipal Town
Constitution 1945
Démographie
Population 4 170 hab.[1] (2011)
Densité 108 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 34′ 00″ nord, 59° 09′ 00″ ouest
Superficie 3 877 ha = 38,77 km2
Divers
Langue(s) Anglais, français
Fuseau horaire UTC-3:30
Indicatif +1-709
Code géographique 1003034
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Canada

Voir sur la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
Channel-Port-aux-Basques

Géolocalisation sur la carte : Terre-Neuve-et-Labrador

Voir la carte administrative de Terre-Neuve-et-Labrador
City locator 14.svg
Channel-Port-aux-Basques

Géolocalisation sur la carte : Terre-Neuve-et-Labrador

Voir la carte topographique de Terre-Neuve-et-Labrador
City locator 14.svg
Channel-Port-aux-Basques

Channel-Port-aux-Basques est une des plus anciennes cités de Terre-Neuve, et donc du Canada et de l'Amérique.

Sommaire

ToponymieModifier

La ville doit son nom aux chasseurs de baleine basques qui dès le XVIe siècle venaient dans cette région.

SituationModifier

C'est également le départ du traversier pour Sydney, en Nouvelle-Écosse, ainsi que le point de départ de navires côtiers.

La ville compte environ 5 000 habitants et marque l'extrémité occidentale de la portion terre-neuvienne de la Route transcanadienne.

HistoireModifier

Dans les années 1500, une flotte basque s'est installée ici, et a construit un port en eaux profondes pour établir un centre de commerce du poisson.

Anthony Parkhurst compta, en 1578, au minimum vingt à trente baleiniers basques à Terre-Neuve[2], parmi plus de 100 navires espagnols[3].

Rapidement, Port-aux-Basques est devenue la capitale francophone de Terre-Neuve, jusqu'à ce que sa propriété soit revendiquée par l'Angleterre.

ÉconomieModifier

Au XIXe siècle, on y pêchait l'encornet[4].

Municipalités limitrophesModifier

  Grand Bay West  
Grand Bay West N Isle aux Morts
O    Channel-Port-aux-Basques    E
S
Margaree (Terre-Neuve-et-Labrador)

AnnexeModifier