Un pont de liane est un pont suspendu végétal qui permet de franchir un cours d'eau dans les régions à climat équatorial, en Amérique latine, en Afrique et en l'Asie du Sud-Est.

Dans le Meghalaya, un État du Nord-Est de l'Inde, des ponts sont construits au-dessus des rivières avec des racines d'arbre "vivant" tressées, des ponts en racines d'arbre

Ponts de lianes au CongoModifier

Dans ce qui est, aujourd'hui, la République du Congo, un pont de liane sur la Mpassa, de « quatre-vingt-douze pas entre les deux point d'appuis », avait suscité l'admiration de Brazza[1]. Deux pont de même nature subsistent aux environs d'Okondja, au village d'Ambinda. Un pont de grande taille, construit en 1915, est encore en usage, le pont de lianes de Poubara sur l'Ogooué, au sud de Franceville.

Notes et référencesModifier

  1. Pierre Savorgnan de Brazza (préf. Chantal Edel et J.P. Sicre, ill. Riou, Barbant, Thiriat, Première partie du texte originel (1887)), Au cœur de l'Afrique 1875-1887 : Vers la source des grands fleuves, 1875-1877, Phébus, (1re éd. 1887-1888, du récit paru dans Le Tour du monde), 20 cm (ISBN 2-85940-244-6, lire en ligne), p. 179, en ligne sur Gallica: 1887 et 1888, recherche Brazza, 1887 (p. 305-320) et 1888 (p. 1-64) Voir aussi, bonnes gravures : PDF, description, p. 50, gravure: « Pont de lianes », page 51.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Hélène d'Almeida-Topor et Monique Lakroum (dir.), Les transports en Afrique : XIXe-XXe siècles, L'Harmattan, 1992, p. 80-81 (ISBN 9782296269576)
  • Viviane Baeke, « La construction des ponts de liane », in Le temps des rites: Ordre du monde et destin individuel en pays wuli (Cameroun), Société d'ethnologie, 2004, p. 97-98 (ISBN 9782901161714)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier