Pompe à protons

Une pompe à protons est une protéine transmembranaire, et plus précisément un transporteur membranaire actif, qui déplace les ions H+ contre leur gradient de concentration en utilisant de l'énergie. Cette énergie est souvent libérée par l'hydrolyse d'une molécule d'adénosine triphosphate (ATP). Son fonctionnement aboutit à l'enrichissement d'un compartiment (lysosome), vésicule, milieu extracellulaire) en ions H+, c'est-à-dire à une diminution du pH dans ce compartiment.

La baisse du pH est propice à l'activité de certaines protéines, essentiellement protéolytiques. L'hydrolyse de la molécule d'ATP libère l'énergie permettant de vaincre le gradient de concentration (c'est-à-dire aller contre un équilibre de pH des deux côtés de la membrane).

ExemplesModifier

  • Chez les mammifères, la pompe à protons gastrique permet la sécrétion de H+ par l'épithélium gastrique, et est responsable du pH particulièrement bas du contenu de l'estomac, créant un milieu propice au fonctionnement de la pepsine.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier