Ouvrir le menu principal
Un ostéoclaste (au centre). 9 noyaux sont visibles.

Les ostéoclastes sont les macrophages des os. Ce sont des cellules multinuclées possédant de quelques noyaux à une cinquantaine de noyaux (syncytium) au niveau de leur pole apical, d'origine hématopoïétique. Elles ont un diamètre de 50 à 100 μm. Elles sont responsables de la résorption du tissu osseux, par le processus de l'ostéolyse, et participent donc à son renouvellement continu.

OrigineModifier

Les cellules myéloïdes se différencient en promonocytes pour donner ensuite naissance aux :

RôleModifier

Les ostéoclastes sont les cellules responsables de la résorption osseuse en se fixant à la matrice osseuse via le développement de jonctions : les podosomes constitués par des intégrines, protéines d'adhérence, créant une zone étanche où l'action de pompe à proton diminue le pH, et la sécrétion des enzymes protéolytiques, ce qui amène la dégradation de la trame osseuse, et la réabsorption de ses composants. Les lacunes laissées après l'action des ostéoclastes sont appelées lacunes de Howship. Elles servent notamment à déceler les cas d'hyper-résorption lorsqu'elles sont trop nombreuses.

Cette activité ostéoclastique est permanente et nécessaire au maintien de la solidité osseuse, en synergie avec l'activité des ostéoblastes.

Les ostéoclastes sont présents dans le tissu osseux en voie de résorption.

Pour approfondirModifier

BibliographieModifier

  • Roland Baron, « L'ostéoclaste et les mécanismes moléculaires de la résorption osseuse », médecine/sciences, Inserm, vol. 17, no 12,‎ , p. 1260 à 1269 (lire en ligne [PDF], consulté le 23 juin 2017).

Articles connexesModifier