Poil de carotte (film, 1952)

film français de 1952
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Poil de carotte (homonymie).
Poil de carotte
Réalisation Paul Mesnier
Scénario d'après le roman de
Jules Renard
Acteurs principaux
Sociétés de production Francinalp films
Merry Films production
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Drame
Durée 100 minutes
Sortie 1952

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Poil de carotte est un film français de Paul Mesnier, sorti en 1952. Cette troisième version après celles de Julien Duvivier en 1925 et en 1932, c'est la moins connue des nombreux films reprenant le célèbre roman éponyme de Jules Renard.

SynopsisModifier

La vie malheureuse du jeune François Lepic, dit Poil de Carotte, malmené entre une mère haineuse et malfaisante à son égard, un père taciturne et las qui se croit mal aimé de son fils, un frère et une sœur cupides et hypocrites. Seule Honorine, une jeune domestique, prend son parti et fait comprendre à son père qu'il est malheureux...

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Autour du filmModifier

Les informations qui suivent sont extraites des suppléments du DVD.

  • Cette version est « la plus honnête par rapport à l'œuvre de Jules Renard, la plus respectueuse du modèle... »[1]
  • Le film réunit des scènes emblématiques du roman enrichies par des épisodes tirés de la pièce de Jules Renard La Bigote comme on peut s'en rendre compte au début du film lorsque Madame Lepic qui se prépare à aller aux vêpres, offre ses services au curé, Maurice Biraud dont ce fut le premier rôle.
  • La scène où Poil de Carotte boit de l'alcool car il veut libérer la mouche qui se trouve dans la gourde a été coupée à la sortie du film en 1951 ; cette scène se trouve dans le roman.
  • Mesnier a eu les droits de Poil de Carotte chez une dentiste de Montfort-l'Amaury qui les possédait.
  • Paul Mesnier voulait confier l'adaptation du roman et les dialogues additionnels à Jacques Prévert qui ne fut pas intéressé. Il choisit alors Albert Vidalie.
  • Le tournage a duré 5 semaines et les extérieurs ont été tournés à Montfort-l'Amaury pendant l'été 1951.
  • Andrée Servilange était l'épouse de Paul Mesnier.
  • Christian Simon était très ami avec Jacques Prévert chez qui sa mère faisait des ménages et Albert Vidalie. Ce dernier lui dit d'aller voir Paul Mesnier qui au cours de la rencontre lui dit qu'il faisait l'affaire pour le rôle.
  • Pour le film, les cheveux de Christian Simon avaient été décolorés et teints. Les taches de rousseur étaient peintes et la maquilleuse se servait d'une photographie en très gros plan pour refaire les mêmes pour les autres séances de tournage.
  • À sa sortie, le film fut accueilli assez fraîchement par la critique et surtout par le public.
  • Le film ressort édité en DVD en juin 2010 par Les Documents Cinématographiques à l'occasion du centenaire de la mort de Jules Renard. La version est remastérisée et deux suppléments sont ajoutés : entretien avec Pierre Lherminier, critique cinématographique et entretien avec Cri-Cri Simon réalisé en 2010.

Notes et référencesModifier

  1. [Pierre Lherminier, dans l'entretien filmé par Christiane d'Hôtel en 2010, bonus du DVD.

Voir aussiModifier

Liens externesModifier