Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Planetary (homonymie).

Planetary
Éditeur Wildstorm
Fréquence erratique
Date(s) de publication septembre 1998 – octobre 2009
Numéros 27
Personnages principaux Jakita Wagner
Le Batteur
Elijah Snow

Scénariste(s) Warren Ellis
Dessinateur(s) John Cassaday
Coloriste(s) Laura Martin


Planetary est une série de comics créée par Warren Ellis et John Cassaday. Elle a débuté en 1998 et s’est achevée, après 27 numéros, en 2009.

La série est éditée aux États-Unis chez Wildstorm, un label de DC Comics et actuellement en France chez Urban Comics.

SynopsisModifier

 
L'artiste John Cassaday signant une copie de Planetary à Midtown Comics en 2015.

Planetary est une organisation spéciale, qui se définit comme « archéologue de l’étrange », à la recherche des mystères et secrets de l’univers. La série suit de près les aventures d’une équipe de terrain de Planetary, composée de 4 membres.

Plus personnelle que Stormwatch ou Authority, Planetary est une série truffée de références et clins d’œil divers et variés, que ce soit à Godzilla, aux films d’action hongkongais, à la JLA, à Hulk ou aux Fantastiques. Les premiers numéros sont relativement indépendants et Planetary ressemble au premier abord à une série d'épisodes one shot. Cependant se met rapidement en place une trame de fond avec des éléments et des adversaires de taille.

PersonnagesModifier

L’équipe de terrain de Planetary est composée de :

  • Jakita Wagner : femme forte (de caractère et physiquement). Meneuse affichée de l’équipe, elle n'a pas sa langue dans sa poche et possède une force et des capacités athlétiques surhumaines.
  • Le Batteur (The Drummer) : mélange de geek, de hippie et de fan de rock. Il a un pouvoir plutôt étrange de communication avec les machines.
  • Elijah Snow : fraîchement recruté au début de la série. Comme son nom l’indique il a un pouvoir thermique. Toujours vêtu de blanc, il est comme Jenny Sparks d’Authority né le 1er janvier 1900. Personnage mystérieux et ambigu, il prendra une importance croissante dans l'orientation de Planetary.

Planetary est financée par le mystérieux 4e homme dont personne ne connaît l’identité.

PublicationsModifier

SemicModifier

Dans la collection « Semic books »

  1. Tout autour du monde (2004), reprenant les épisodes US #1 à 6 ainsi que le preview
  2. Le Quatrième Homme (2004), reprenant les épisodes US #7 à 12

PaniniModifier

Dans la collection « 100% Wildstorm »

  1. Adieu, vingtième siècle (2007), reprenant les épisodes US #13 à 18
  2. Énigmes et percussions (2010), reprenant les épisodes US #19 à 23
  3. Le Dernier Mystère (2011), reprenant les épisodes US #24 à 27
  • HS. D’un monde à l'autre… (2007), reprenant les différents cross-over de Planetary avec Batman, Authority et la JLA

SoleilModifier

  • Terra Incognita (2000), reprenant les épisodes US #1 à #4

SparkModifier

  • Tom Strong/Planetary nos 1 à 3 (2000), reprenant chacun les épisodes US correspondants

Urban ComicsModifier

Collection "DC Essentiels"

  1. Tome 1 (2016), reprenant les épisodes US #1-12 + Planetary/Authority + Planetary/Batman
  2. Tome 2 (2017), reprenant les épisodes US Planetary #Preview + #13-27 + Planetary/JLA

ContinuitéModifier

Planetary fait parfois écho à Authority, autre série d’Ellis, partageant un univers cohérent ; les équipes ont partagé l’affiche dans un cross-over (sans toutefois se croiser, paradoxalement).

Le nom du comics, Planetary, est sans doute une référence à la célèbre revue française Planète, créée dans les années 1960 par Jacques Bergier et Louis Pauwels, et qui s'intéressait notamment à l'occultisme, à l'ufologie – bref à l'étrange en général – thèmes constituant justement l'influence première de la mythologie de ce comics. En effet, on apprend dans le deuxième tome de la bande dessinée que Planetary est également le nom d'un guide publié annuellement et confidentiellement par l'organisation, recensant ses découvertes.

RéférenceModifier

Les albums contiennent de nombreuses références à la littérature et plus fréquemment à l'univers des comics. Ces références sont parfois explicites ou une simple description.

Parmi celles-ci :

  • Batman : Sous de multiples aspects, incluant la version de 1966 de la série télé (telle qu'il fut interprété par Adam  West), la version de Neal Adams, le Dark Knight de Frank Miller et un Batman  futuriste dessiné par Alex Ross. Hex Dans la série limitée Hex des années 1980, où Jonah Hex a été propulsé dans un futur post-apocalyptique, il y a un Batman  à New York, qui impose l'application d'une stricte loi anti-armes dans toute la ville.
  • Carnacki : Membre de la confrérie
  • Dracula
  • Dick Grayson
  • Doc Savage : Axel Brass
  • Docteur Frankenstein et sa créature
  • Green Lantern : Policier galactique dont l'emblème est une lanterne (à la lumière bleue) pour éradiquer les ténèbres.
  • Godzilla
  • H.G Wells : Membre de la confrérie
  • Hulk : Paine, un scientifique victime d'une expérience dans le désert est transformé en monstre vert sous le rayonnement auquel il est exposé.
  • Joker : Inspecteur Jasper
  • John Constantine
  • John Griffin / L'Homme invisible : Membre de la confrérie
  • Le Canon de lancement
  • De la Terre à la Lune
  • Le Nautilus
  • Les 4 fantastiques : nommés les 4, ces quatre scientifiques 3 hommes et une femme reviennent d'un voyage dans l'espace avec des pouvoirs. L'un peut s'enflammer, un autre élastique et la femme devenir invisible et générer un champ de force.
  • Lone Ranger
  • Métal Men
  • Robur-le-conquérant
  • Sherlock Holmes : lui-même, membre d'une confrérie
  • Spider Jerusalem, de Transmetropolitan
  • Superman : Un bébé alien quittant sa planète avant l'explosion de celle-ci et arrivant sur Terre dans un vaisseau enveloppé d'une cape rouge
  • Tarzan : Membre d'une équipe est présenté comme le "Lord anglais élevé en Afrique par des animaux sauvages"
  • Van Helsing
  • Wonder Woman : Princesse amazone aux bracelets dorées, vivant sur une île cachée exclusivement peuplée de femmes.

Notes et référencesModifier


AnnexesModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier