Ouvrir le menu principal

13e arrt
Place de Rungis
Image illustrative de l’article Place de Rungis
Vue de la place.
Situation
Arrondissement 13e
Quartier Maison-Blanche
Voies desservies Rue de Rungis, rue Brillat-Savarin, rue Boussingault, rue Barrault, rue Bobillot et rue de la Fontaine-à-Mulard
Morphologie
Longueur 70 m
Largeur 54 m
Forme Ovale
Historique
Dénomination 30 août 1884
Ancien nom Place Barrault
Géocodification
Ville de Paris 8395
DGI 8439

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Place de Rungis
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La place de Rungis est une voie située dans le 13e arrondissement de Paris en France.

Sommaire

Situation et accèsModifier

La place de Rungis est située débouchent les rues de Rungis, Brillat-Savarin, Boussingault, Barrault, Bobillot et de la Fontaine-à-Mulard dans le quartier de la Maison-Blanche.

La place est directement desservie par les lignes de bus RATP 67 et Traverse Bièvre.

Elle est desservie à proximité par la ligne de tramway    à la station Poterne des Peupliers ainsi que par la ligne de bus RATP 21.

Origine du nomModifier

Son nom provient de l'aqueduc d'Arcueil, qui conduisait les eaux de Rungis aux thermes de Cluny.

HistoriqueModifier

La place n'a été créée, sous le nom de « place Barrault », que lorsque la Bièvre a été comblée, dans les dernières années du XIXe siècle. Comme plusieurs autres rues du quartier, elle était destinée principalement à desservir la toute nouvelle gare de marchandises de la Glacière-Gentilly, sur la ligne de Petite Ceinture, ouverte le [1],[2].

Elle prend le nom de « place de Rungis » par arrêté municipal du 30 août 1884.

Plusieurs scène du film Le Train, réalisé en 1964 par John Frankenheimer, ont été tournées dans la gare de marchandises de la Glacière-Gentilly.

La dernière scène du film Le Corniaud réalisé par Gérard Oury en 1965, censée se passer à Bordeaux, est tournée place de Rungis et montre la cadillac à l'arrière de laquelle ont pris place Bourvil et Louis de Funès s'encastrer dans une vitrine (emplacement du n° 14 actuel).

Une scène du premier épisode de la série Allo Béatrice, réalisé par Jacques Besnard en 1984, voit l'héroïne jouée par Nicole Courcel, monter sur la grande échelle des pompiers afin de sauver un désespéré, contre la façade de l'immeuble en construction au n° 8 de la place.[3].

Dans le film Caché de Michael Haneke, réalisé en 2005, le personnage joué par Daniel Auteuil habite Cité florale (49 rue Brillat-Savarin).

Bâtiments remarquables et lieux de mémoireModifier

Notes et référencesModifier

  1. Renaud Gagneux, Jean Anckaert et Gérard Conte, Sur les traces de la Bièvre parisienne, éditions Parigramme, (ISBN 2-84096-238-1), p. 63.
  2. Gérard Conte, C'était hier… Le 13e arrondissement, Paris, L.M. – Le Point, , 191 p. (ISBN 2-904-463-04-6), p. 166.
  3. « Allo Béatrice - 1984 - Série TV Jacques Besnard », sur kebekmac.forumprod.com (consulté le 1er avril 2019)
  4. Schéma directeur de la région Île-de-France, Fascicule 5. Propositions pour la mise en œuvre [PDF], p. 22.
  5. Site officiel de la ZAC.
  6. « Paris treizième - Le 13ème arrondissement de Paris dans la presse de 1860 aux années 30 », sur www.belindacarter.fr (consulté le 1er avril 2019)

Voir aussiModifier

BibliographieModifier