Pierre Louis Pélagie Girard

général français de la Révolution et de l’Empire

Pierre Louis Pélagie Girard
Pierre Louis Pélagie Girard

Naissance
Lyon (Rhône)
Décès (à 44 ans)
Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme)
Origine Drapeau de la France France
Arme Cavalerie
Grade Général de brigade
Années de service 17921818
Distinctions Officier de la Légion d’honneur

Pierre Louis Pélagie Girard, né le à Lyon (Rhône), mort le à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), est un général français de la Révolution et de l’Empire.

États de serviceModifier

Il entre en service le au 13e régiment de dragons. En 1795, et 1796, il est affecté à l’armée de l’Ouest et le , il est aide de camp du général Bourcier à l’armée de Rhin-et-Moselle. En 1798 et 1799, il sert successivement à l’armée d’Helvétie et du Rhin, et il est nommé capitaine le .

Il participe aux campagnes de 1805 et 1806, à la Grande Armée, il est fait chevalier de la Légion d’honneur le , et il est élevé au grade de chef d’escadron le .

Le , il devient aide de camp de Jérôme Bonaparte, et il est nommé colonel le au royaume de Westphalie. Le , il est chargé d’organiser un régiment de chevau-légers lanciers.

Il est promu général de brigade le , et le , il est capitaine du corps de la garde royale. Le , il est envoyé comme ministre plénipotentiaire du royaume de Westphalie au Grand-duché de Bade. Il est fait chevalier de l’Ordre militaire de Maximilien-Joseph de Bavière le , puis le , il occupe les mêmes fonctions dans le Royaume de Wurtemberg. Le , il devient chambellan du roi de Westphalie.

Le , il est de retour en France, il est fait général de brigade le , et il est nommé commandant du département de la Sarthe le suivant.

Lors de la Première Restauration, le roi Louis XVIII le nomme officier de la Légion d’honneur le et le confirme dans son commandement.

Pendant les Cent-Jours, son poste est supprimé le et il reste sans affectation.

Il meurt le à Clermont-Ferrand.

SourcesModifier