Ouvrir le menu principal

Pierre Justin Ouvrié

peintre et lithographe français
Justin Ouvrié
Ouvrié, Justin, Nadar, Gallica.jpg
Ouvrié, par Nadar, vers 1870
Naissance
Décès
(à 73 ans)
Rouen
Nom dans la langue maternelle
Pierre Justin OuvriéVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Pierre Justin Ouvrié
Nationalité
Drapeau : France Française
Activité
Formation
Maître
Élève
Lieux de travail
Mouvement
Distinctions
Médaille aux Salons de 1831 et 1843
Médaille à l'Exposition universelle de 1855
Chevalier de la Légion d'honneur en 1854[1]

Pierre Justin Ouvrié[2], dit Justin Ouvrié[3], né le à Paris et mort le à Rouen, est un peintre et lithographe français.

Sommaire

BiographieModifier

Justin Ouvrié est l'élève du baron Taylor et d'Abel de Pujol à l'École des beaux-arts de Paris.

Il a participé aux Salons à partir de 1831, avec des vues de villes et de monuments, parfois animés de scènes historiques ou pittoresques.

Il a rencontré un grand succès sous la Monarchie de Juillet. Il a obtenu une médaille de 2e classe au Salon de 1831, et une 1re médaille en 1843. Il a reçu une médaille de 3e classe à l'Exposition universelle de 1855.

Œuvres exposées aux SalonsModifier

  • Un paysage, au Salon de 1831
  • Le Grand canal à Venise, Vue de la maison des incurables à Naples, Vue de l'hospice de l'hospice du Mont-Saint-Bernard, Vue prise à Landernau (Bretagne), Le Pont de Pontoise, au Salon de 1833
  • Vue de la place du Palais-Vieux à Florence, Le Quai des Esclavons, à Venise, au Salon de 1834
  • Intérieur de l'église de Saint-Laurent, à Nuremberg, Vue de la vallée du Mont-d'Or (Auvergne), Le Phare d'Aigues-Mortes, La Vallée de Valtin, au Salon de 1835
  • Vue du château de Twickenham, près Richmond, habité par le roi pendant son séjour en Angleterre, Vue de Rouen prise du Cours, L'Église Saint-Pierre à Gênes, Vue prise à Lerici, près La Spezzia, Italie, Vue de Rouen, prise de la petite chaussée, au Salon de 1836
  • Le Quai de Sainte-Lucie, à Naples, Vue de Rouen prise de la petite chaussée, La Place de Royat, près Clermont-Ferrand, La Cathédrale de Chartres, vue prise de la place des Eparts, au Salon de 1837
  • Vue du château de Cossigny (Seine-et-Marne), Vue prise dans le parc de Cossigny, au Salon de 1838
  • La Cour du château d'Heidelberg (gand-duché de Bade), Vue de l'église de Noël Saint-Martin (Oise), Vue prise à Chartres, Vue prise de la place Saint-Laurent, à Nuremberg, au Salon de 1839
  • Cour ovale du château de Fontainebleau, arrivée de la reine Christine, Vue du village d'Ablon-sur-Seine, au Salon de 184
  • Marche de l'armée française sur Mascara d'après l'esquisse de M. Siméon Fort, Vue du château et de la ville d'Heidelberg, Vue prise d'Augsbourg, au Salon de 1841
  • Le Château de Fontainebleau, vue prise du jardin anglais, Vue de l'église de la Roche, près Landernau (Finistère), Église et croix de Plougastel-Saint-Germain, près Quimper, Vue prise de Taverny, vallée de Montmorency, au Salon de 1842
  • Vue du château de Chenonceaux sur le Cher, Séricourt, près de la Ferté-sous-Jouarre Le Palais de Saint-Cloud, vue prise du parc, au Salon de 1843
  • Vue du château et d'une partie de la ville de Pau, prise du parc, au Salon de 1844
  • Vue des Eaux-Bonnes (Basses-Pyrénées), Châlet de Séricourt (Seine-et-Marne), Vue du grand canal de Venise, au Salon de 1845
  • Vue du château d'Azay-le-Rideau (Indre-et-Loire), Château d'Ussé (Indre-et-Loire), Souvenir de Dinan (Côtes-du-Nord), Le Quai des Esclavons à Venise, au Salon de 1846
  • Vue de la grande place er la halle à Ypres (Belgique), Vue prise à Amboise, au Salon de 1847
  • Place de la Halle à Bruges (Belgique), Vue prise à Honfleur (Calvados), Le Château de Châteaudun, vue prise des bords de Loir, au Salon de 1848
  • Vue prise de la rue Flamande à Bruges, Vue de Saint-Sébastien, à Bruges, Le Pont Neuf, à Chartres, au Salon de 1849
  • Le Parlement, l'église de Westminster et la chapelle Lambeth à Londres, Le Béguinage à Bruges, Vue de Rouen, prise du Cours, au Salon de 1850

Sous le nom de Justin Ouvrié :

  • Vue prise à Londres Sommerset House et Saint-Paul réexposé en 1855, Le Château de Windsor (Angleterre), Vue de l'église d'Hastings (Angleterre), au Salon de 1852
  • Vue prise à Amsterdam réexposé en 1855, au Salon de 1853
  • Bords du Rhin, Saint-Goars et Rheinfelds, Bords du Rhin, Oberwesel, Château et ville d'Heidelberg, Quai Sainte-Lucie à Naples, au Salon de 1855
  • Trarbach-sur-Moselle (Prusse Rhénane), Rolandsech et Drackenfels sur le Rhin, Boppart, près Coblentz (Prusse), Entrée de La Haye, par le canal de Ryswick (Pays-Bas), au Salon de 1857
  • Vue de Rotterdam, au Salon de 1859
  • Soouvenir des bords du Rhin entre Coblentz et Mayence, Le Mont Blanc et la vallée de Chaumont, Vue prise à Anvers, Souvenir d'Italie, route d'Ancône à Bologne, La Moselle près Bern-Castel (Prusse Rhénane), au Salon de 1861
  • Vue de Salzbourg (Autriche), Le Monument de Walter Scott, Calton Hill et la Canongate à Edembourg, Le Héreen Gracht à Amsterdam, au Salon de 1863
  • Le Château d'Anet (Eure-et-Loir), Château de Villepinte (Seine-et-Oise), au Salon de 1864
  • Édimbourg vu de Calton Hill réexposé en 1867, Le Château de Pierrefonds en 1864, au Salon de 1865
  • La Ville et le château de Heidelberg, La Cathédrale de Fribourg en Brisgau, au Salon de 1866
  • Le Château de Pierrefonds, Le Canal du musée à Amsterdam, vue prise de l'hôtel du Doelen, au Salon de 1868
  • Le Printz-Gracht à Amsterdam, Thunn sur l'Aar, canton de Berne, au Salon de 1869
  • Rotterdam, Saint-Goar et le Rheinfels sur le Rhin, au salon de 1870
  • Vue prise à Dordrecht (Hollande), Amsterdam Wetorhing, au Salon de 1872
  • Alkmaar (Pays-Bas), Dordrecht (Pays-Bas), au Salon de 1873

PublicationModifier

  • Les embellissements du bois de Boulogne, quarante vues dessinées d'après nature, 1862.

Notes et référencesModifier

  1. Base Léonore : Pierre Justin Ouvrié
  2. Parfois orthographié « Pierre-Justin Ouvrié ».
  3. À partir de 1852.

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Émile Bellier de La Chavignerie, Dictionnaire général des artistes de l'École française depuis l'origine des arts du dessin jusqu'à nos jours : architectes, peintres, sculpteurs, graveurs et lithographes, tome 2, p. 187-188, Librairie Renouard, Paris, 1885 (en ligne)
  • Geneviève Lacambre, Jacqueline de Rohan-Chabot, Le Musée du Luxembourg en 1874, Paris, Éditions des Musées Nationaux, 1974, p. 146.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :