Pierre II d'Urfé

diplomate

Pierre II, seigneur d'Urfé, de la Bâtie et d'autres lieux († 1508), est un seigneur forézien de la fin du XVe siècle et du début du XVIe siècle, pour le compte de grands féodaux opposés au roi de France avant de rallier ce dernier.

Pierre II d'Urfé
Fonctions
Sénéchal de Beaucaire
-
Grand écuyer de France
-
Alain Goyon (d)
Biographie
Naissance
Date et lieu inconnusVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Activité
Famille
Père
Pierre Ier d'Urfé (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Isabelle de Blot de Chauvigny (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoints
Catherine de Polignac (d)
Antoinette de Beauvau (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Autres informations
Distinctions
Blason famille fr d'Urfé.svg
blason

BiographieModifier

Dès son plus jeune âge, il fut attaché à la cour de Charles de France, duc de Berry, puis de Normandie, de Guyenne, puis rejoint, en 1465, Charles le Téméraire, alors comte de Charolais et duc de Bourgogne deux ans plus tard.

Ce dernier l'envoie en ambassade, notamment auprès du duc de Guyenne. À la mort du duc de Bourgogne en 1477, il part combattre les Turcs dans la péninsule balkanique, puis se met au service de François II, duc de Bretagne qui l'envoie en 1480 auprès du pape Sixte IV. Il passe ensuite au service de Pierre II de Beaujeu, duc de Bourbon et comte de Forez, marié à Anne de France, sœur du roi Charles VIII, ce qui lui permet de rentrer en grâce auprès de ce dernier en 1483. Il est alors nommé grand écuyer de France, puis conseiller privé du roi. Il prête serment en 1484 et devient sénéchal de Beaucaire.

Il part combattre en Flandre en 1486, mais est capturé. À sa libération, il devient bailli du Forez, puis mène avec succès les négociations qui aboutirent en 1491 au mariage entre le roi Charles VIII et la duchesse Anne de Bretagne.

Après la mort de Charles VIII et l'avènement de Louis XII, et le mariage de ce dernier avec Anne de Bretagne, il doit s'exiler pour des raisons mal connues et rejoint la cour du roi Ferdinand II le Catholique, roi d'Aragon. L'intervention du pape Alexandre VI lui permet, en 1503, d'être pardonné par le roi et de revenir en France.

Il meurt le en son château de la Bastie d'Urfé.

Mariage et descendanceModifier

Il a d'abord épousé le Catherine de Polignac († 1493).

Veuf, il s'est remarié le avec Antoinette de Beauvau († 1539), qui a donné naissance à :

BibliographieModifier