Ouvrir le menu principal

Pierre-Victor Galland

peintre français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Galland.
Pierre-Victor Galland
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 70 ans)
Paris 9e
Nationalité
Activités
Enfant
Jacques Galland (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Pierre-Victor Galland, né à Genève (Suisse) le , et mort à Paris 9e le , est un peintre décorateur et ornemaniste français[1].

Sommaire

BiographieModifier

Jusqu'en 1838, Pierre-Victor Galland étudie la ferronnerie avec son père, François Galland, un orfèvre et joaillier. Sa mère, Marie Jeanne Fossin, était la sœur du joaillier du roi Jean-Baptise Fossin, que l'on retrouve dans la création de la joaillerie Chaumet. Pierre-Victor Galland rejoint ensuite l'étude d'Henri Labrouste pour des études d'architecture. Après deux années de formation, Labrouste l'encourage à poursuivre dans les arts décoratifs, sous la direction de Michel Martin Drolling. En 1843, le peintre décorateur Pierre-Luc-Charles Ciceri (1782-1868) embauche Galland pour l'aider à la peinture de figures, de fleurs, de fruits et de guirlandes. En 1848, il travaille de nouveau avec Labrouste à la décoration de la Fête de la Concorde[1].

Galland est l'auteur du plafond du grand escalier à Dartmouth House (en) de Mayfair, à Londres (Angleterre).

Il participa à la décoration du Panthéon en peignant "la prédication de saint Denis" qui fut achevée en 1885.

Galland réalisa la décoration du plafond du Salon de Musique de l'Hôtel Jacquemart-André dans le VIIIe arrondissement de Paris, représentant au centre Apollon sur son char, dieu des arts et de la musique.

Il fut enseignant à l'École des beaux-arts de Paris[2].

ÉlèvesModifier

ŒuvresModifier

GalerieModifier


Notes et référencesModifier

  1. a et b Pierre Victor Galland, Answers.com.
  2. Émile Langlade, Artistes de mon temps, en 4.vol.
  3. Explication des ouvrages de peinture et dessin, sculpture, architecture, gravure, des artistes vivants, 1897.

AnnexesModifier