Pie-Auguste en Bavière

Pie-Auguste de Wittelsbach, duc en Bavière, (en allemand « Pius August von Wittelsbach, Herzog in Bayern »), né le et mort le , est un noble et un militaire bavarois.

Pie Auguste en Bavière
1800 Hauber Herzog Pius August in Bayern Historisches Museum Bamberg anagoria.jpg
Fonction
Parlementaire
Titre de noblesse
Duc
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 51 ans)
BayreuthVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Activité
Famille
Père
Mère
Fratrie
Conjoint
Enfant
Autres informations
Membre de
Grade militaire
Armoiries Bavière.svg
blason

BiographieModifier

Fils de Guillaume, premier duc en Bavière et de Marie-Anne de Deux-Ponts-Birkenfeld (Zweibrücken-Birkenfeld) sœur du roi Maximilien Ier de Bavière. Il fut duc en Bavière un très court moment à la mort de son père mais suivit celui-ci dans la tombe la même année (1837) à l'âge de 51 ans. Il était également lieutenant-général dans l'armée bavaroise[1].

Il épousa en 1807 la princesse Amélie Louise d'Arenberg (-). De cette union naquit un seul enfant :

La même année sa sœur fut mariée au maréchal Berthier, un des compagnons de Napoléon à qui celui-ci avait donné la principauté de Neuchâtel.

Profondément désabusé par les compromissions des princes allemands avec le régime impérial français, il devint misanthrope et faisait parfois preuve d'une certaine acidité : De la princesse Antoinette Murat, petite-fille d'un aubergiste, mariée par Napoléon au prince souverain de Hohenzollern-Sigmaringen, il aurait dit : « Nous avons de la chance, elle n'est pas fière du tout ».

En 1828, pour des raisons dynastiques, son fils unique épouse une de ses cousines de la branche aînée, sœur du roi Louis Ier de Bavière. La jeune princesse, éprise du roi Michel Ier de Portugal, ressentira comme une humiliation cette union qui a fait régresser dans la hiérarchie royale. Le couple sera néanmoins prolifique.

Le père du duc Pie-Auguste mourut en . Devenu duc en Bavière en titre, le duc Pie-Auguste mourut dans la solitude quelques mois plus tard. La même année, à Noël, naquit une de ses nombreuses petites-filles, la fameuse Sissi. Il est également le grand-père de la duchesse d'Alençon.

Notes et référencesModifier

  1. « roglo.eu », Pius von Wittelsbach (consulté le 14 décembre 2010)

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Die Herzöge in Bayern de Marianne Wörwag-Parizot
  • Marie-Louise de Geneviève Chastenet

Articles connexesModifier

Liens externesModifier